Covid-19 : Une infirmière suspectée de faire de faux certificats de vaccination, le phénomène se multiplie

Certains payent cher pour obtenir de faux certificats…

Mardi 8 juin, une infirmière de l’hôpital Sainte-Anne à Paris a été suspendue suite à des soupçons de faux certificats de vaccination contre rémunération. Une secrétaire par intérim, est elle aussi suspectée d’avoir participé à ce petit commerce et a été forcée de quitter son poste. “Elle les faisait venir dans son box, elle faisait sortir sa collègue, elle ne vaccinait pas les gens et elle se faisait payer pour que les gens puissent avoir un QR code, a priori pour pouvoir partir à l’étranger”, explique un membre du personnel. Il y a une semaine, alors que l’infirmière souhaitait s’occuper d’un couple bien particulier, “le médecin a voulu vérifier que les personnes étaient vaccinées, mais il n’y avait aucune trace de désinfectant, il n’y avait pas de colorant, il n’y avait pas de pansement”. Un phénomène qui se multiplie…

Bon, qu’on soit clair : 1) Le vaccin n’est pass obligatoire, je m’en tape que vous le faites ou non 2) payer un faux certificat de vaccination c’est dangereux pour les politiques de santé publiques3) Le pass sanitaire fonctionne également avec un TEST PCR négatif.

C’est souvent sur les réseaux sociaux que les vendeurs proposent leurs services illégaux, notamment sur Snapchat. C’est le cas d’une offre qu’a découverte BFMTV. “Pour tous ceux qui veulent pas se vacciner et être considérés comme vaccinés contactez moi, ce n’est pas gratuit bien évidemment”, a posté le vendeur. L’individu a alors expliqué la marche à suivre : “Faudra que tu dises que tu as eu le Covid au mois d’octobre et t’as besoin d’une dose en fait quand t’as déjà eu le Covid”. Selon lui, une injection de sérum physiologique serait ensuite effectuée par une complice dans un centre de vaccination, tout ça en échange de 400 €. Une pratique illégale alors que la vaccination n’est pas obligatoire et que d’autres solutions sont acceptées avec le système du pass sanitaire…

Source: Lire L’Article Complet