Covid-19 : quand pourrais-je me faire vacciner ?

Quand pourrons-nous nous faire vacciner contre la Covid-19 ? C’est la question que beaucoup de Français se posent en ce moment. Pour y répondre, deux chercheurs lyonnais ont mis au point un simulateur permettant à chaque individu, en fonction de son âge, son état de santé ou encore sa profession, de découvrir la date à laquelle il pourra accéder à la vaccination.

Baptisé “calculateur de queue pour le vaccin”, ce simulateur est basé sur les chiffres de l’Insee, les données de la Haute Autorité de Santé, de Santé Publique France, et les chiffres publiés quotidiennement sur le site CovidTracker.fr.

Un simulateur pour estimer sa date de vaccination

“Au moment où la France entamait sa campagne de vaccination contre la Covid-19, je me suis posé la même question que des millions de Français : quand pourrais-je me faire vacciner ? J’ai essayé de trouver une réponse, et j’ai fini par construire moi-même un outil pour calculer ma position dans la file d’attente”, expliquait Salam Moubarak, docteur à l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon à l’origine du projet, dans une interview à 20 Minutes le 24 janvier.

“En prenant en considération l’âge, la profession, l’état de santé, les facteurs de risque, mais aussi le taux d’approbation du vaccin au sein de la population et la durée de la campagne vaccinale, notre algorithme est capable d’estimer la date à laquelle chaque Français pourrait avoir accès au vaccin”, précisait le chercheur.  

Le simulateur fournit en outre : le nombre minimal et maximal de personnes qui se trouvent devant soi, ainsi qu’une estimation de la durée qu’il faudra attendre avant de recevoir une première dose du vaccin.

Un outil inspiré d’un algorithme britannique

Accompagné par son collègue Maciej Kowalski de la start-up Omni Calculator, Salam Moubarak s’est inspiré de l’algorithme développé au Royaume-Uni par Steven Wooding. Mais ce calculateur n’a pas d’autre ambition que d’être “informatif”, soulignait Salam Moubarak auprès d’Actu Lyon le 20 janvier. “Ce n’est pas une ressource officielle, nous ne prétendons pas que c’est un support médical”, précise-t-il, affirmant seulement vouloir répondre au désir de “transparence” de la population.

Exemple concret : pour une personne de 35 ans, ne résidant pas en Ehpad, n’étant pas enceinte, n’exerçant pas dans le médical et n’ayant pas été en contact à haut risque avec une personne infectée, le simulateur prévoit une première vaccination entre le 14 novembre 2021 et le 31 mars 2022. Il estime également qu’il y a “entre 20.804.000 et 30.604.000 personnes” devant elle dans la queue. La date de la seconde injection est quant à elle estimée entre le 5 décembre 2021 et le 21 avril 2022.

Des estimations qui rejoignent la déclaration du Président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, qui soulignait ce dimanche 24 janvier sur BFMTV ne pas partager “la conviction du gouvernement que l’ensemble de la population pourrait être vacciné d’ici l’été”. Selon lui, “on va vacciner le maximum de gens d’ici la mi-avril, probablement six à huit millions de personnes”, et arriver à la fin de l’été à vacciner peut-être 40% de la population française “mais pas plus”, constatant que l’industrie pharmaceutique ne parvient pas “à fournir de façon massive des doses”.

Des données calculées et actualisées en temps réel

Les données du simulateur sont actualisées tous les jours.

Le site rappelle par ailleurs les différentes phases de la vaccination et les contre-indications. Il dispose également d’une FAQ répondant aux questions les plus fréquemment posées comme : “Devrais-je toujours porter un masque après ma vaccination ?” ou “Les vaccins contre la Covid-19 sont-ils sûrs ?” et “Puis-je me faire vacciner si je suis enceinte ou allaitante ?”.

  • Covid-19 : comment soigner la maladie ?
  • Covid-19 : combien de temps est-on malade ?

Source: Lire L’Article Complet