Covid-19 : l'OMS alerte sur la flambée des cas en Europe, doit-on s'inquiéter en France ?

L’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Europe inquiète. De nombreux pays font face à une hausse du nombre de cas de coronavirus. La France doit elle craindre une cinquième vague ? Eléments de réponse.

Restez informée

« Nous sommes, de nouveau, à l’épicentre ». C’est ce qu’a déclaré Hans Kluge, directeur de l’OMS Europe, le 4 novembre lors d’une conférence de presse en ligne, au sujet de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Europe. « Le rythme actuel de transmission dans les 53 pays de la région européenne est très préoccupant (…) si nous restons sur cette trajectoire, nous pourrions voir un autre demi-million de décès dus au Covid-19 dans la région d’ici février », a-t-il ajouté.

A l’origine de cette flambée selon le directeur de l’OMS Europe ? L’assouplissement des mesures sanitaires ainsi qu’une couverture vaccinale insuffisante. « En moyenne, seules 47 % des personnes ont un schéma vaccinal complet. Alors que huit pays ont désormais dépassé une couverture de 70% ; dans deux pays, le taux reste inférieur à 10% », a-t-il précisé.

Cette flambée des cas de Covid-19 est particulièrement marquée dans certaines zones. « Il y a une reprise un peu partout en Europe à des degrés divers. Ça repart très fort dans les pays de l’Est », indiquait notamment le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal le 28 octobre sur Europe 1.

Covid-19 : les pays de l’Est particulièrement touchés par la flambée de l’épidémie

Si le nombre de cas de coronavirus est en hausse dans ces pays, c’est parce que le taux de vaccination y est peu élevé. « Là où la couverture vaccinale est faible – dans de nombreux pays des Baltes, d’Europe centrale et orientale, et des Balkans – les taux d’admission à l’hôpital sont élevés », a indiqué Hans Kluge.

En Russie, seuls 33% des habitants présentent un schéma vaccinal complet, selon la plateforme Our World Data. Environ 24% de la population est vaccinée en Bulgarie, tandis que ce chiffre est de 18% en Ukraine.

Résultat : en Russie, un record de contamination a ainsi été franchi : près de 40.000 cas de Covid-19 sont recensés chaque jour, selon la plateforme Graphics Reuters. Le nombre de décès quotidiens est aussi en augmentation, avec 1.157 morts par jour. L’Ukraine est également touchée par une flambée des cas, avec près de 22.000 contaminations au coronavirus par jour. La Roumanie et la Bulgarie ne sont pas en reste : le nombre de nouveaux cas y est également en forte hausse.

Cinquième vague de l’épidémie : faut-il s’inquiéter en France ?

D’autres pays ou le taux de vaccination est plus élevé sont pourtant également confrontés à une hausse. C’est notamment le cas du Royaume-Uni : un phénomène imputé à la levée des mesures sanitaires cet été et à la circulation du sous variant de Delta « AY4.2 ». Les Pays-Bas avaient aussi décidé de lever les mesures sanitaires cet été. Le nombre de cas de Covid-9 y est en augmentation et le gouvernement a annoncé la réintroduction du masque à l’intérieur des établissements publics, l’extension du pass sanitaire ou encore le retour de la distanciation sociale.

Dans l’Hexagone aussi, le taux d’incidence augmente. Faut-il s’inquiéter pour autant ? « Entre la Russie où il y a des milliers de morts tous les jours et la France, les situations sont tellement différentes », a indiqué Philippe Froguel, généticien au CHU de Lille le 5 novembre sur RMC. Il explique que grâce au taux de vaccination élevée « il y a une augmentation des cas. Mais il n’y a pas de grosse augmentation du nombre de personnes qui viennent à l’hôpital ni des décès ».

La solution pour éviter la flambée de l’épidémie dans l’Hexagone ? La troisième dose, comme l’a notamment souligné le Dr Jean-Pierre Thierry sur LCI. Pour l’heure, 19,8% des 65 ans et plus ont reçu une dose de rappel, selon le point épidémiologique du 4 novembre de Santé publique France. Le maintien des gestes barrières est également essentiel pour éviter une cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 en France. La prudence reste cependant plus que jamais de mise.

A lire aussi :

⋙ Troisième dose : quels sont les effets secondaires du rappel de vaccin contre le Covid-19 ?

⋙ Covid-19 : un numéro vert pour vacciner les plus âgés directement chez eux

⋙ Pilule anti-Covid-19 : efficacité, disponibilité… Ce que l’on sait sur ce traitement déjà commandé par la France

Source: Lire L’Article Complet