Covid-19 : Islande, Italie, Pologne… Ces pays où l'on mène (presque) une "vie normale"

En France, les contraintes sanitaires font voir la vie en morose. Ailleurs en Europe, d’autres ont fait le choix d’alléger leurs restrictions. Tour d’horizon non-exhaustif de ces pays qui relâchent (un peu) la pression.

Quand les musées rouvriront-ils en France ? Impossible à dire. Nos voisins autrichiens, eux, peuvent y retourner depuis le 8 février, rapporte RFI. En revanche, cinémas et théâtres gardent portent closes. Et les habitants doivent présenter un test PCR pour aller chez le coiffeur.

Italie : pas d’affluence mais une vraie “renaissance” à Rome où musées, bars et restaurants ont rouvert https://t.co/bWqOftAtf9 pic.twitter.com/eWDfODHzHD

“De l’autre côté des Alpes, en Italie, la situation est très variable d’une région à l’autre,peut-on lire dans Le Parisien. Si le couvre-feu demeure bel et bien la règle sur l’ensemble du territoire, entre 22 heures et 5 heures du matin, les régions les moins durement touchées par le virus ont pu rouvrir les bars et les restaurants le 1er février dernier.”

Du ski en Pologne, des piscines en Islande

Les stations de ski italiennes, elles, vont rester fermées. Mais pas les pistes polonaises. Depuis la mi-février, “la Pologne a assoupli légèrement les mesures destinées à endiguer la propagation du coronavirus afin de permettre à sa population de profiter quelque peu des plaisirs de la glisse”, écrit l’AFP.

Si restaurants et cafés restent fermés, les autorités ont également décidé de rouvrir – à jauge réduite – les hôtels, les cinémas, les théâtres et les piscines pour une période test de deux semaines (jusqu’à la fin du mois environ).

https://t.co/Z2ic8pwxe9

La piscine, l’Islandaise Anna Mjoll Guðmundsdóttir, interrogée par l’AFP, dit y avoir passé cinq heures le premier jour de sa réouverture. Depuis début février, l’île de feu et de glace a rouvert ses bassins, ses bars, ses restaurants, ses salles de sport… Grâce à sa gestion de la pandémie, elle affiche aujourd’hui le plus faible taux d’incidence en Europe et compte bien s’y tenir.

A partir du 19 février, les autorités ont annoncé que serait désormais exigé – sauf “certificat de vaccination valide” – un test PCR négatif de moins de 72h, à la fois avant l’embarquement puis à l’arrivée pour tous les voyageurs. Avant un double test obligatoire à 5 jours d’intervalle avec quarantaine entre les deux.

A lire aussi :

⋙ Passeport vaccinal : ces pays qui envisagent de l’adopter

⋙ Monaco durcit ses conditions d’entrée sur le territoire aux Français

⋙ Cannes : découvrez les sculptures sous-marines de Jason deCaires, “l’un des rares musées ouverts en France”

⋙ La crise du coronavirus tuera-t-elle les grandes villes ?

Source: Lire L’Article Complet