Covid-19 : 3 chercheurs de Wuhan contaminés en novembre 2019 ? La polémique relancée

L’hypothèse d’un virus qui aurait fuité d’un laboratoire chinois refait surface…

Ce week-end, le Wall Street Journal a accusé la chine d’avoir caché l’hospitalisation de trois chercheurs de l’institut de virologie de Wuhan en novembre 2019, lorsque le monde n’était pas encore au courant de l’épidémie. Le pays a lui annoncé le foyer de Wuhan à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) seulement le 31 décembre de la même année. Une information basée sur un rapport du renseignement américain qui indique que ces chercheurs auraient eu des “symptômes compatibles à la fois avec ceux du Covid-19 et d’une infection saisonnière”. Une révélation qui remet l’hypothèse d’un virus s’échappant d’un laboratoire sur la table. La Chine a réagi face à ces accusations…

#Chine ???????? Trois chercheurs de l’Institut chinois de virologie de Wuhan ont demandé des soins hospitaliers en novembre 2019, des mois avant que la Chine ne divulgue la pandémie de #COVID19, a rapporté le Wall Street Journal pic.twitter.com/YACWpUCfcS

Lundi, Zhao Lijian, le porte-parole de la diplomatie chinoise, a affirmé que les informations qu’a reçues le journal américain sont “totalement fausses”. “Le 23 mars, l’Institut de virologie de Wuhan a publié un communiqué indiquant qu’avant le 30 décembre 2019 il n’avait pas été en contact avec le coronavirus. À cette date, aucun personnel ou étudiant-chercheur” n’avait été contaminé, a t-il expliqué. Cependant, une étude de l’OMS et de la Chine a jugé l’hypothèse de la fuite d’un laboratoire peu probable, la piste d’origine animale reste la plus plausible. Hier l’OMS s’est réunie pour enquêter sur l’origine du covid-19, des recherches compliquées en raison de la complexité du virus, mais aussi à cause du manque de transparence de la Chine…

Source: Lire L’Article Complet