Couleurs assumées et mobilier sur-mesure pour un 60 m² modernisé à Belleville

Trouver la perle rare à Paris en matière d’immobilier n’est pas de tout repos… et quand il y a des travaux de rénovation en supplément, les affaires sont toujours susceptibles de se compliquer. Mais il faut croire que certains ont plus de chance que d’autres en la matière. Les propriétaires de ce 60 m² situé à Belleville par exemple. Ils ont repéré les talents de l’architecte Thibaut Picard via un couple d’amis qui lui avait confié la rénovation de leur appartement. Une rencontre plus tard, le jeune couple confie ses attentes au professionnel… bien qu’ils ne possèdent pas encore l’appartement de leur rêve. C’est l’architecte qui va faire tout le boulot, sans mauvais jeu de mot. Il leur déniche un perle rare idéale, bien que pas du goût de tous : un appartement qui n’a connu aucune rénovation depuis une trentaine d’années, structuré tout en longueur, orienté plein sud et avec pour seul vis-à-vis un cimetière. Le couple le considère comme une véritable aubaine pour profiter des charmes de la capitale sans sa pollution sonore, sans compter sa luminosité exceptionnelle et ses deux balcons. Des atouts que l’architecte a su sublimer en soulignant le plan tout en longueur des lieux et par sa maîtrise exceptionnelle de la couleur. Une transformation bluffante car radicale et peu emprunte des codes esthétiques du moment. Un petit espace singulier à la fonctionnalité infaillible et aux partis pris séduisants. La preuve en images.

  • L’ingénieuse et ludique rénovation d’un appartement des années 70
  • Un appartement de 51 m² trop cloisonné métamorphosé en un espace lumineux et convivial

Un long couloir qui annonce la couleur

« L’appartement était dans son jus depuis des décennies » explique Thibaut Picard. Auparavant l’entrée annonçait d’emblée le caractère désuet des lieux avec son couloir ponctué de placards blancs et sa structure peu pratique qui lui faisait traverser plusieurs pièces aux fonctions mal définies. Un défaut dont l’architecte a su tirer parti.

Ce curieux agencement peu adapté à la vie moderne, Thibaut Picard l’a considéré comme un avantage. « Le fait que les pièces soient mal identifiées nous a permis de tout réaménager et réinterpréter selon les envies des propriétaires » justifie l’architecte. Complètement rénové, le long couloir de l’entrée donne désormais le ton des lieux : colorés et inventifs. Au mur, une peinture aux accents bleu gris varie en fonction de la luminosité naturelle. Des appliques design IKEA chinées laissent présager le goût des propriétaires pour les pièces design.

Une banquette sur-mesure pour gagner de l’espace au salon

Le nouveau salon est un parfait exemple de petite surface optimisée au maximum. Il était hors de question de le surcharger avec un mobilier mobile, il fallait à tout prix penser sur-mesure pour gagner de l’espace avec intelligence. Pour répondre à ce défi avec style, Thibaut Picard a imaginé une banquette en fond de pièce qui crée une sensation d’unité dans le salon.

Installée sur toute la longueur du mur, cette assise en vogue s’inscrit avec brio dans le décor. Elle en répare surtout les défauts puisque le mur sur lequel elle repose n’était à l’origine pas droit. Pour l’architecte, il était nécessaire de « partir des contraintes structurelles de l’appartement pour les intégrer et les faire disparaître ». L’ajout d’une banquette gomme ce défaut de l’existant.

Des murs rouge grenade pour une pièce de vie dynamique

Située à gauche de l’entrée, la pièce de vie compile les fonctions. Tour à tour, salon, salle à manger, cuisine, ces 20 m² ne réussissent pas seulement le pari de l’espace de vie optimisé au millimètre près. Ils sont aussi à la hauteur en matière de style radicalement assumé.

Pour sublimer l’espace et jouer avec son orientation plein sud, l’architecte a opté pour une peinture rouge grenade de chez Ressource. Elle déploie son originalité sur la totalité des murs et le revêtement de la banquette. L’objectif ? Placée ainsi, cette teinte vibrante a une influence directe sur l’apparence de la pièce au cours de la journée et plus précisément de son ensoleillement.

Une petite cuisine ouverte en MDF vernis pour un effet chaleureux

Sur le nouveau plan de l’appartement, la cuisine est ouverte sur le salon. Elle présente très naturellement les mêmes codes esthétiques : le rouge grenade décore les murs et les meubles de cuisine présentent un MDF vernis mat, déjà employé pour la structure de la banquette. « Ce matériau très en vogue actuellement produit un effet naturel et brut » explique l’architecte. Combiné avec la teinte  originale des murs, le MDF suggère une harmonie efficace et chaleureuse.

L’implantation de la cuisine ne pouvait être qu’en I du point de vue de l’espace disponible. Le pan de mur sur lequel elle repose étant plutôt restreint, l’architecte a ajouté un îlot pour à la fois gagner de l’espace de rangement supplémentaire mais également y intégrer un coin repas grâce à une ingénieuse table rétractable.

Une crédence et un plan de travail en inox

Crédence et plan de travail en inox créent un intransigeant contraste au coeur de l’espace de vie. Un matériau tour à tour seventies, design et industriel qui se conjugue parfaitement avec les pièces de mobilier choisies pour meubler cet espace de vie au design exigeant.

Un couloir optimisé

Retour dans le grand couloir de l’entrée. A gauche, l’architecte a tiré parti d’une incohérence structurelle, une profondeur de couloir différente, pour utiliser l’espace perdu par une série de rangements discrets, peints dans le même bleu gris que les murs. Un ajout pratique qui a pour effet d’équilibrer la vision du couloir.

L’architecte a créé un espace multifonction dans la lignée de ces placards, au coeur de l’appartement en enfilade. A la fois chambre d’ami et bureau, l’endroit arbore un belle ouverture en arche en guise de porte. Un choix architectural qui a pour but de gagner en luminosité et de ne pas figer l’espace. Pour garantir confort et intimité, un rideau a été ajouté.

Une pièce multifonction meublée avec goût

Cette chambre supplémentaire devait impérativement pouvoir évoluer facilement dans l’objectif d’une prochaine revente par exemple. Pour le coin bureau, le professionnel a préféré un bureau suspendu d’une taille de profondeur standard pour laisser l’opportunité à l’avenir de le remplacer par une série de placards de rangement. 

Côté mobilier, comme au salon, l’espace fait la part belle aux pièces design et particulièrement aux luminaires qui, pour l’architecte, ont une grande part à jouer dans la création d’un décor.

Une chambre au total look bleu assumé

La chambre parentale prend place à l’extrémité de l’appartement. Pour répondre à sa contrainte de taille et de structure tout en longueur, l’architecte a fait le choix de partis pris esthétiques rarement utilisés dans une chambre à coucher, à commencer par la couleur.

Du sol au plafond, un bleu intense s’empare de l’espace et métamorphose la chambre en boîte dans lequel on semble invité à se lover. Employée ainsi, cette peinture bleu brillante accentue l’effet cocon. Pour Thibaut Picard « ce total look bleu offre une autre dimension d’intimité« .

Un lit en estrade pour gagner en rangement et en théâtralité

L’aspect boîte de la chambre à coucher est renforcé par son présentation en estrade. Placé légèrement en hauteur, l’espace lit cultive ainsi la théâtralité de la pièce. L’architecte a jugé essentiel de multiplier les touches d’horizontalité dans tous les espaces de l’appartement. Ce grand plateau en MDF vernis, comme au salon, accueille un lit de 140 x 200 et une série de rangement dans sa partie inférieure. Un agencement judicieux dans cette pièce qui manquait de volume pour ranger efficacement. 

Un étonnant miroir teinté dans la chambre… et salle de bains !

La chambre à coucher combine les fantaisies discrètes et séduisantes. Le total look bleu est complété par la présence d’un miroir teinté  aux allures de porte longiligne. Un parallèle maîtrisé avec l’ouverture qui mène à la salle de bains située derrière le mur de la tête de lit. Fortement désiré par les propriétaires, ce miroir peu commun offre une perspective inédite au couloir. Situé côté douche, il permet d’observer la vie de l’appartement en toute discrétion…

Un carrelage orange dans la douche

Une salle de bains à l’esthétique 70

Située à l’arrière du coin nuit, la salle de bains n’en a que faire elle aussi de ses petites dimensions. Entre ces quatre murs aussi, l’architecte a mis a profit son talent évident en matière de couleurs. Il y livre un vrai travail sur les teintes seventies avec un carrelage de petits carreaux orangés fort tendance, un sol en terrazzo et un meuble vasque bleu. A noter cette irrésistible applique ampoule intégrée au miroir. 

Source: Lire L’Article Complet