Contraception : Olivier Véran annonce sa gratuité jusqu’à 25 ans

Le ministre de la Santé l’a annoncé : la contraception sera désormais gratuite jusqu’à 25 ans. Cette mesure, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022, était jusqu’alors réservée aux mineures.

Restez informée

La contraception sera gratuite jusqu’à 25 ans. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran ce 9 septembre sur le plateau des Quatre Vérités de France 2. En 2013, cette gratuité avait été mise en place pour les jeunes femmes âgées de 15 à 18 ans, avant d’être étendue aux mineures de moins de 15 ans en 2020.

🔴 “La contraception sera désormais gratuite pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans” annonce @olivierveran, ministre de la Santé

▶ #Les4V avec @Caroline_Roux pic.twitter.com/YBOs448ON0

Un renoncement à la contraception pour des raisons financières

La contraception gratuite concernera désormais les jeunes femmes jusqu’à 25 ans et cette mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2022. “Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception”, a détaillé Olivier Véran. Contacté par France Info, le ministère de la Santé a précisé que tous les types de contraceptions féminines sont concernés par cette mesure.

Cette décision a été prise après plusieurs constats, dressés avec les autorités scientifiques. Le premier ? Un renoncement à la contraception pour des raisons financières. “Ça coûte trop cher. C’est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, ne puisse pas avoir une contraception si elles en font le choix”, a souligné Oliver Véran. Le ministre de la Santé a également évoqué le “recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes”.

Contraception : l’âge maximal fixé à 25 ans car il correspond à “davantage d’autonomie”

Si l’âge de cette gratuité a été fixé à 25 ans, c’est parce qu’il correspond, “en termes de vie économique, sociale et de revenus”, à “davantage d’autonomie”, a précisé le ministre de la Santé. “C’est aussi l’âge où l’on va quitter définitivement la complémentaire santé de son foyer”, a-t-il ajouté. Une mesure qui devrait coûter 21 millions d’euros.

La mise en place de la contraception gratuite pour les 15 à 18 ans en 2013 avait notamment permis de faire baisser le taux d’interruption volontaire de grossesse (IVG) : il était passé de 9,5 pour 1.000 adolescentes en 2012 à 6 pour 1.000 jeunes filles en 2018.

A lire aussi :

⋙ Contraception : 5 conseils pour choisir celle qui vous convient le mieux

⋙ Pilule contraceptive : ce qu’il faut savoir sur ce mode de contraception

⋙ Contraception : 5 infos à connaître sur le stérilet

Source: Lire L’Article Complet