Comment se débarrasser des pucerons ?

Au potager ou au jardin, ils font des ravages. Les pucerons sont de petits insectes suceurs de sèves qui peuvent infester aussi bien des plantes ornementales, comme le rosier, que les cultures potagères. S’il existe des insecticides disponibles dans les enseignes spécialisées, les remèdes naturels se révèlent généralement aussi efficaces et moins nocifs pour l’environnement. On fait le point.

Restez informée

Par temps chaud, ces bestioles attaquent presque tout, avec une préférence pour les rosiers, géraniums et lierres fleuris, pétunias, fruitiers et tomates. Ils s’agglutinent sur les tiges et sous les feuilles, affaiblissant peu à peu les plantes. Aux produits chimiques, on préférera le naturel. Pour s’en débarrasser, délayez donc 4 cuillères à soupe de savon noir dans 1 litre d’eau tiède (ou 1 cuillère à café de liquide vaisselle). À l’aide d’un vaporisateur, aspergez feuilles et tiges infestées. Vous pouvez aussi pulvériser une décoction d’ail : 5 gousses dans 1 litre d’eau porté à ébullition. Laissez infuser trente minutes et c’est prêt ! Les pucerons n’aiment pas plus la cendre de bois ou le marc de café, à épandre aux pieds des plantes. Enfin, plantez lavande, thym, menthe, œillets d’Inde ou sarriette, dont le parfum éloigne les intrus.

Les insecticides

De nombreux insecticides sont proposés en jardinerie. Suivant le nombre de plants à traiter, vous pouvez opter pour un spray prêt à l’emploi, ou pour une préparation en bidon, à utiliser avec votre propre pulvérisateur. Le plus souvent, deux pulvérisations sont préconisées.

Les prédateurs naturels du puceron

Les pucerons se nourrissant principalement sur la face inférieure des feuilles, l’application d’un insecticide implique une grande quantité de produit et son efficacité reste limitée. En cas d’invasion importante, il est donc recommandé de privilégier les solutions naturelles. La plus efficace ? Inviter les prédateurs des pucerons au jardin à titre préventif : la guêpe, le syrphe et, surtout, la coccinelle. Pour les attirer, laissez quelques espaces en friche – la coccinelle apprécie particulièrement des plantes comme l’ortie. Pensez aussi à pailler vos plantes afin de conserver un bon taux d’humidité.

Le purin

Le purin d’ortie est 100 % bio et facile à réaliser vous-même. Pour le préparer, commencez par placer des orties dans un grand contenant en plastique (jamais en métal !), puis ajoutez de l’eau. Comptez 20 litres d’eau par kilo d’orties. Laissez macérer quinze jours en remuant quotidiennement. Filtrez et pulvérisez sur les zones infestées. Les résidus d’orties peuvent être mis au compost.

Les plantes répulsives

Si les pucerons sont gourmands de certaines variétés, d’autres leur déplaisent suffisamment pour les chasser. C’est le cas des œillets d’indes, excellente plante compagne pour les tomates, les carottes, les aubergines et les rosiers. Vous pouvez également cultiver la lavande : si elle attire les abeilles, son parfum est un excellent répulsif pour les pucerons.

Source: Lire L’Article Complet