Comment reconnaître une carie ? Les symptômes et les différents stades d'évolution

Les enfants sont plus susceptibles d’avoir des caries. Cependant, les adultes ne sont pas épargnés par cette maladie infectieuse qui peut détruire les dents. A quoi est-elle due ? Comment se manifeste et évolue cette pathologie fréquente ? Quels sont les traitements possibles ? On fait le point.

Restez informée

On en a tous déjà eu une au cours de notre vie. La carie est une maladie infectieuse d’origine bactérienne. Elle correspond à une destruction progressive de la dent par des germes. Ces micro-organismes, qui prolifèrent dans la plaque dentaire, déminéralisent l’émail et la dentine, à savoir une partie dure de la dent protégée par l’émail. “La plaque dentaire bactérienne est un enduit mou collant qui se forme sur la surface des dents à la suite des repas. Les bactéries de la plaque dentaire (Streptocoques Mutans, Lactobacilles) se nourrissent des glucides contenus dans les aliments et produisent des acides qui agressent l’émail des dents”, indique l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD). Une carie évolue toujours de l’extérieur vers l’intérieur de la dent en formant une cavité. Elle peut atteindre la pulpe, à savoir un tissu riche en nerfs, et aller jusqu’à la perte de la dent.

Carie : quelles sont les causes ?

Si l’on ne se brosse pas ses dents régulièrement, les bactéries se multiplient sur la plaque dentaire et fabriquent des acides, ce qui peut provoquer l’apparition de caries. Autre facteur favorisant la survenue de cette maladie infectieuse : le sucre. Les gâteaux, les confiseries et les sodas sont les ennemis numéro un des dents car les bactéries se nourrissent de sucres pour proliférer. Les patients, qui ont des dents fragiles et une émail mince et mal minéralisé, ont aussi plus de risque de développer cette affection.

Quels sont les symptômes d’une carie ?

Une carie se manifeste par :

  • Une sensibilité aux aliments aux sucrés et acides
  • Une sensibilité au chaud et au froid
  • Une douleur violente, continue, subite
  • Une tâche brune
  • Du pus autour de la dent
  • Une boule située à la pointe de la racine de la dent

Quels sont les différents stades d’évolution d’une carie ?

Une carie évolue en quatre stades. Ces dernières sont :

  • La destruction de l’émail. Cette phase appelée “carie débutante”, correspond au moment où la maladie est totalement indolore et passe donc inaperçue. Dans ce cas, la carie se développe au contact de la plaque dentaire. Selon l’Assurance maladie, elle débute à la surface de la dent au niveau de l’émail et forme une tâche brune. Elle peut être diagnostiquée par un dentiste.
  • L’agression de la dentine. À ce stade, la carie attaque la dentine, comportant des fibres nerveuses, qui se déminéralise. La dent devient ainsi sensible aux aliments sucrés et acides, au chaud et au froid. Dans cette situation, les douleurs sont variables.
  • La rage de dent. Après avoir atteint la dentine, la carie agresse la pulpe. Dans ce cas, ce tissu vascularisé est inflammé. “De violentes douleurs, spontanées ou provoquées par le chaud et le froid, peuvent apparaitre”, précise l’UFSBD.
  • La formation d’un abcès. La pulpe se nécrose et l’infection provoque un abcès dentaire, qui peut évoluer vers une fistulisation, se caractérisant par un écoulement de pus. “Non traitée l’infection s’étend, provoque une inflammation des tissus du visage qui enfle ou diffuse à travers les tissus osseux provoquant par exemple une sinusite”, spécifie l’Assurance maladie. L’inflammation peut également causer un granulome apical, une petite tumeur bénigne. À ce stade, la dent est sensible à la percussion. “Sans traitement, le granulome apical évolue vers la formation d’un kyste apical”, peut-on lire sur le site.

Carie : quelles sont les complications ?

Une carie n’est pas sans conséquence. Cette pathologie peut entraîner :

  • Des troubles du sommeil
  • Une fatigue
  • Une sinusite
  • Un gonflement du visage
  • Des problèmes de mastication
  • Une fièvre
  • Une perte de dent

Carie : comment la diagnostiquer ?

Les différents symptômes de la carie doivent amener un patient à consulter son dentiste. Pour détecter cette maladie, le spécialiste a seulement besoin de faire un examen clinique car la carie est visible à l’œil nu. Il peut également interroger le patient sur la douleur et la sensibilité dentaire. Une radiographie peut confirmer le diagnostic.

Comment traiter une carie ?

“L’objectif du traitement des caries est de conserver le maximum de tissus dentaires et chaque fois que cela est possible de maintenir la dent vivante. La nature des soins est adaptée au stade d’évolution de la carie”, explique l’Assurance maladie.

Lorsque la carie est au premier stade et qu’elle n’atteint que l’émail, il est possible de traiter la dent cariée grâce à une reminéralisation à l’aide de vernis fluorés ou une méthode appelée le “scellement des sillons”. Quand la dentine est agressée, une intervention restauratrice est nécessaire. Dans ce cas, il convient de boucher la cavité avec un alliage de mercure et d’argent ou avec un matériau composite adhésif. Une restauration en résine, en céramique ou en or est recommandée lorsque la carie touche la dentine en profondeur.

Lorsque la carie atteint la pulpe dentaire, le dentiste réalise une pulpectomie, à savoir une dévitalisation. “Tout le tissu pulpaire est extrait et l’intérieur des canaux des racines dentaires est nettoyé et désinfecté”, détaille l’Assurance maladie.

Sources : l’Union française pour la santé bucco-dentaire et l’Assurance maladie

Source: Lire L’Article Complet