Comment reconnaître un menteur à sa voix ? Une étude du CNRS répond

Est-il possible de savoir si une personne ment rien qu’au son de sa voix ? C’est la question à laquelle ont répondu des scientifiques du CNRS dans une récente étude. Grâce à une série d’expériences, les chercheurs français ont identifié des caractéristiques vocales propres aux personnes honnêtes et à ceux qui fabulent. Découvrez quels sont ces signaux vocaux qui permettent de déceler un mensonge.

Restez informée

Bien que ce soit un vilain défaut, certaines personnes n’hésitent pas à déguiser volontairement la vérité pour influencer les autres, échapper à une situation gênante ou encore éviter de faire de la peine. Ces “bobards” peuvent être détectés assez facilement. Nul besoin d’un détecteur de mensonges pour les repérer, il suffit juste d’observer la communication non-verbale de la personne. Le nez des menteurs ne s’allonge pas mais certains signaux, tels que le fait de croiser les bras, de regarder sur les côtés ou de se gratter sans cesse, permettent de savoir que notre interlocuteur fabule.

La voix peut en dire long sur l’honnêteté d’une personne

Ces gestes ne sont pas les seuls indices qui peuvent trahir les menteurs, le son de leur voix peut aussi nous aider à reconnaître un discours mensonger, selon une étude scientifique française publiée ce 8 février dans la revue Nature Communications. Pour parvenir à cette conclusion, des scientifiques du laboratoire Sciences et technologies de la musique et du son (Ircam) et du Laboratoire des systèmes perceptifs (CNRS) ont mené une série d’expériences auprès d’une centaine d’individus parlant différentes langues.

Ces dernières ont pour objectif de “comprendre comment nous décidons, à partir de la voix de notre interlocuteur, si celui-ci est honnête, confiant, ou bien au contraire mensonger ou incertain”, ont indiqué les chercheurs français. Pour cela, chaque participant a écouté 880 paires de sons, avec un même mot prononcé de deux manières différentes. Un premier groupe a dû juger et choisir la voix qui leur inspirait la crédibilité. Le deuxième devait déclarer dans quel son l’interlocuteur semblait être le plus sûr de lui.

Quels signaux vocaux permettent de distinguer une personne honnête d’un menteur ?

D’après les scientifiques, la prosodie, à savoir la mélodie de la voix, peut en dire long. Elle “véhiculerait des informations sur la valeur de vérité ou de certitude d’une proposition”. En clair, l’intensité, le ton et la vitesse de la mélodie vocale nous permettraient de reconnaître si notre interlocuteur ment ou s’il dit vrai.

“Une diction rapide, une intensité forte au milieu du mot, et une hauteur qui descend en fin de mot. Voici la prosodie que vous devrez adopter pour paraître fiable et honnête aux oreilles de vos interlocuteurs”, peut-on lire dans l’étude. Les chercheurs ont montré que cette prosodie ou cette signature était commune à plusieurs langues (français, anglais, espagnol). Selon les auteurs des travaux, “elle était traitée de façon ‘automatique’ par le cerveau : même quand les participants n’ont pas à juger de la certitude ou de l’honnêteté du locuteur, ce son caractéristique impacte la façon dont ils mémorisent les mots”.

Quant aux menteurs, ils auraient une voix plus aigüe quand ils fabulent et ils marqueraient des hésitations, selon des recherches publiées en 1977 et d’autres travaux parus en 2002.

Source: Lire L’Article Complet