Comment organiser un mariage en petit comité ?
  • Des invités triés sur le volet
  • Un lieu atypique
  • Un repas qui vous ressemble
  • Une déco made in Instagram
  • Des animations sur-mesure

Covid-19 oblige, bon nombre de nos projets et plans sur la comète d’ordre nuptial ont dû être revus, reportés, voire complètement annulés.

Mélange d’invités d’horizons divers, buffets et open bar favorisant le contact d’objets partagés, conversations rapprochées, embrassades larmoyantes, chants et cris de joies festifs et nuit endiablées collé-serré : la science (et pas mal de faits divers à travers le monde) ont démontré que les mariages réunissent tous les ingrédients d’un cluster géant, un seul cas Covid positif qui s’ignore pouvant en contaminer des dizaines d’autres et solder le mariage d’événements peu réjouissants.

Les mariages en petit comité ont toujours été très chic, même avant la pandémie.

Exit donc nos rêves de mariage princier mêlant quelque 300 invités dans un luxuriant espace confiné, l’heure est aux modestes célébrations à la guest list resserrée. “Les mariages en petit comité ont toujours été très chic, même avant la pandémie”, tente de nous consoler le wedding planner Joy Proctor, au détour d’un article du Harper’s Bazaar consacré à cette épineuse thématique.

L’organisatrice du (petit) mariage de Joe Jonas et de Sophie Turner dans le Sud de la France est formelle : un mariage en petit comité reste un mariage comme les autres, et présente des avantages trop souvent sous-estimés.

Plus de budget, moins de prises de tête : ce genre de célébrations permet de porter une attention plus approfondie aux détails et d’accentuer des postes de dépenses auxquels on aurait dû habituellement renoncer. Mais comme pour tous les mariages, il se doit d’être rigoureusement organisé. Mode d’emploi.

Des invités triés sur le volet

On ne va pas se mentir : cette première étape se révèle généralement la plus épineuse dans l’organisation d’un mariage en petit comité. En temps normal, ce que l’on considère communément comme un petit mariage ne réunit pas plus de 50 personnes.

Un chiffre qui descend à 6 personnes dans le cadre actuel de l’état d’urgence sanitaire mais qui devrait augmenter progressivement suite à la levée du confinement le 19 mai prochain.

La bonne nouvelle ? La pandémie nous donne une excuse en or pour inviter uniquement les personnes avec qui on souhaite (vraiment) partager ces précieux instants, quitte à organiser une grande fête de célébration dans le monde d’après.

les gens sont plutôt compréhensifs

Exit donc les cousins au 10e degré, les collègues de bureau que vous ne voyez plus que sur Zoom un lundi sur deux ou les anciens voisins de vos parents que vous n’avez jamais pu encadrer : on se concentre sur la famille rapprochée et les plus proches amis, notamment ceux que l’on a en commun avec sa tendre moitié.

Et si l’hésitation se fait sentir, on hésite pas à se poser les (bonnes) questions : est-ce qu’on a vu untel au cours de l’année écoulée ? Connaît-il Monsieur ou Madame ? Est-ce qu’on l’inviterait à dîner en temps normal ? Va-t-il bien s’intégrer avec les autres invités ? M’a-t-il invité lui-même à son mariage ?

Bref, autant de questions un brin frontales qui devraient nous aider à y voir plus clair et à faire le tri dans nos invités. Reste enfin à faire preuve de diplomatie (et d’assurance) pour l’annoncer à ceux qui ne seront pas de la partie.

“En temps de Covid, les gens sont plutôt compréhensifs et même si on était triste que tout le monde ne soit pas là, ça nous a vraiment permis de nous poser avec chacun de nos invités et de profiter de chaque instant.” assure Amandine, 29 ans, qui a profité du déconfinement de l’été dernier pour caler son mariage revu et corrigé.

Un lieu atypique

Ce n’est pas parce que l’on organise un mariage en petit comité qu’il doit forcément se tenir au domicile familial ou dans le jardin de belle-maman, même si, on l’admet, cette solution de facilité peut s’avérer relativement pragmatique.

Si le château de nos rêves peut sembler un brin surfait pour une réception de 10 personnes (quoique !), rien ne nous empêche de louer une demeure patrimoniale, une maison d’architecte avec piscine ou encore un corps de ferme dans lequel vous pourrez aussi bien organiser le dîner qu’héberger nos convives, quitte à passer tous ensemble un week-end de fête et de déconnexion.

D’autres, comme Timothée et Alice, 31 ans ont profité d’avoir quelques dizaines d’invités pour oser le mariage sur péniche, cette dernière écumant la Seine tout au long de la soirée. “C’était magique de voir défiler tous les monuments parisiens sous nos yeux !” se souvient une de leurs invitées.

Autre possibilité, quand il sera possible à nouveau de voyager : expatrier son mariage à l’étranger et en profiter pour vous faire des mini-vacances thématiques avec ceux que vous aimez, riches en émotions et en activités.

En attendant, face aux risques de contaminations, prenez soin d’opter pour un lieu riche en espaces extérieurs et si, la météo l’exige, prévoyez un espace de réception suffisamment grand et aéré pour minimiser les chances de contamination.

Un repas qui vous ressemble

Gestes barrières oblige, on évite le buffet et autres formats dînatoires qui favorisent la promiscuité, le partage de couverts et autres situations peu Covid-friendly.

D’ailleurs, on profite d’avoir si peu de bouches à nourrir pour se faire plaisir sur la partie gustative du mariage en optant pour un menu 5 étoiles et un service à table que nous n’aurions peut-être pas pu nous payer dans la version initiale de votre mariage rêvé.

C’est donc le moment ou jamais de nous offrir les services de ce traiteur réputé, de ce chef à domicile en vogue… ou carrément d’inviter tout le monde dans ce restaurant gastronomique qui nous a toujours fait envie (s’il est ouvert bien évidemment).

Et si l’on n’est pas du genre à mettre les petits plats dans les grands, on peut jouer la carte du picnic bucolique en bord de Seine, un (vrai) barbecue américain dans le jardin ou l’apéro dinatoire dans un cadre champêtre.

Seule précaution : prendre en compte les restrictions alimentaires de vos convives ! Si vous prévoyez un food truck à burgers, il serait dommage que la moitié de vos invités soient vegan ou gluten-free.

Une déco made in Instagram

Là encore, la liste d’invités réduite joue en votre faveur. Le nombre d’espaces, de tables et de mobilier à décorer étant de fait plus restreint, vous pouvez miser sur une déco ultra-désirable qui saura créer l’événement en dépit d’une audience restreinte.

Vaisselle précieuse, art floral décadent, éclairage d’ambiance, nappes et textiles chatoyants, bougies par dizaines et autres éléments aussi futiles qu’irrésistibles : c’est le moment de sortir le grand jeu !”Nous avions décidé de faire la réception dans le jardin de mes parents, sur les hauteurs de la ville”, raconte Sophie au sujet de son mariage en Provence.

“Pour rendre la chose un peu festive, on avait donc installé sous le toit de la tonnelle de leur terrasse une multitude de guirlandes lumineuses, installé des tables rondes recouvertes de nappes blanches tout simples et des chaises de théâtre façon Napoléon 3. C’était simple mais très romantique !” se souvient-elle.

Enfin, dans le cas des petits mariages, on évite les plans de table stricto sensu et on fait confiance aux affinités naturelles des invités.

Des animations sur-mesure

Danser ivre mort à 150 personnes, c’est souvent drôle. Le faire à 15 personnes, beaucoup moins, voire carrément gênant. Sous un certain seuil d’invités, on prévoit donc des activités alternatives, quitte à organiser son mariage en journée.

Dégustation de vin, ateliers manuels, séances photos avec professionnel, tournoi de pétanque, visite d’un musée ou d’un château à proximité, cours de danse ou encore jeux de charade : tout est bon pour déjouer les codes traditionnels du mariage et passer une journée à votre image.

Côté musique, on préférera un concert live à l’habituel DJ ou on demandera à un groupe de réinterpréter nos chansons préférées sur fond de blind test improvisé.

Enfin, n’oubliez pas d’offrir à vos invités un cadeau personnalisé qui sortira de l’ordinaire. “À notre mariage, les invités sont repartis avec un petit cactus, en référence à notre futur voyage de noces au Mexique”, se souvient Timothée.

Source: Lire L’Article Complet