Ces jeux ruinés par un seul personnage

Ces personnages sont tellement ennuyeux que tu préfères croiser des ennemis à foison plutôt que d’avoir à supporter leur numéro. On était sensé les aimer, on a fini par les détester. 

Il ne faut pas grand chose pour ruiner un potentiel bon jeu vidéo : des bugs, une histoire qui perd son fil, un gameplay bancal… Mais parfois, même quand tout semble bien se passer, il suffit qu’un personnage arrive et rende ton expérience tout simplement affreuse. C’est bien simple : tu finis par préférer croiser des ennemis relous à battre plutôt que ces alliés qui sont pourtant là pour t’aider tellement ils sont ennuyeux. Ici, on revient sur ces personnages que l’on doit pourtant aimer, mais que l’on finit par détester.

Biomutant

Un narrateur peut être sympa dans un jeu s’il apporte du contexte et réagit aux actions du joueur, un peu comme dans The Stanley Parable. Par contre, dans Biomutant, c’est le truc le plus ennuyeux du jeu. Absolument TOUTES tes actions sont commentées par le narrateur, que ce soit en combat ou pendant ton exploration. Et au bout d’un moment, on veut juste qu’il se taise deux secondes.

The Legend Of Zelda: Skyward Sword

Ah, Fi… Le remaster de Skyward Sword aura permis à beaucoup de joueurs de découvrir ce personnage extrêmement relou qui apparaît à chaque action de notre cher Link, pour lui donner des stats et faits “marrants” sur la situation. Sauf qu’au bout d’un moment, on en peut plus de ce personnage qui apparaît en permanence à l’écran.

Fallout 4

Preston Harvey, c’est un peu le personnage que l’on ne veut jamais voir dans un jeu : le gars apparaît tout le temps quand t’en as pas envie, pour te dire qu’il te reste des tâches à effectuer dans ton camp et des gens à aider, plutôt que de te laisser explorer le jeu à ta guise. En un mot, Preston Harvey détruit tout sens de l’immersion dans le jeu, et pour cette raison, on finit par le détester et redouter ses apparitions.

Dragon’s Dogma

Le problème des Pions de Dragon’s Dogma, c’est d’une part qu’ils n’apportent aucune personnalité ni narration au jeu, mais ce n’est vraiment pas le pire. Le pire, c’est qu’ils parlent SANS ARRET en combat. Dès qu’ils font une attaque, ils balancent un ligne de dialogue sans intérêt, qui au bout de quelques heures de jeu, peuvent tout simplement rendre fou.

Dead Rising

Otis. Ce simple nom rappellera des cauchemars aux joueurs du premier Dead Rising. Ce personnage qui t’appelle en permanence sur ton talkie-walkie alors que tu es en train de combattre des hordes de zombies a tellement énervé les joueurs à l’époque que des tas d’entre eux cherchaient sur internet comment le faire taire ! Otis est une des créations de perso les plus relou de ces 20 dernières années.

Source: Lire L’Article Complet