Cancer, ventre, jambes lourdes, ménopause…18 cures express pour les femmes

Pour celles qui ne peuvent pas consacrer une à trois semaines à une cure thermale ou une thalasso, nous avons déniché des programmes adaptés aux troubles et besoins que rencontrent de nombreuses femmes.

Restez informée

Les cures post-cancer du sein

Ces cures thermales spécifiques s’adressent aux femmes en rémission qui ne suivent plus de traitement (à l’exception des traitements hormonaux) et avec l’accord de leur médecin.

Thermalisme

Se revitaliser à Bourbonne-les-Bains (52)

Le programme : bains hydromassants, boue thermale, douches et jets sous-marins, massages sous l’eau, drainage lymphatique, gym douce, aquagym, Pilates, marche nordique…

Le prix : 390,66 € en supplément de la cure. Valvital.fr

Le plus : deux consultations individuelles de nutrition, un atelier cuisine, un soin du visage et un cours de maquillage.

Un bilan personnalisé aux thermes de Vichy (03)

Le programme : ateliers diététiques, bilans avec une infirmière, rendez-vous « image de soi », sophrologie, ostéopathie, coaching sportif.

Le prix : 282 € en supplément de la cure. Thermes-de-vichy.fr

Thalasso

Une pause douceur à Roscoff (29)

Le programme : bain hydromassant à la gelée d’algues, enveloppement sur lit hydrosensoriel, massages, rituel fleurs de Bach, sophrologie, atelier de maquillage, activité physique encadrée, consultation de micronutrition…

Le prix : à partir de 1.050 €, 3 jours/ 3 nuits en chambre double supérieure et demi-pension. Thalasso.com

Le plus : une prise en charge personnalisée en micronutrition pour ajuster son alimentation au plus près des besoins de l’organisme.

Une cure apaisante à Concarneau (29)

Le programme : enveloppements hydratants, relaxants et reminéralisants aux trois algues micro-éclatées, massages aromatiques, aquagym, relaxation…

Le prix : à partir de 1.172 €, 4 jours/ 4 nuits en ch. double et demi-pension. Concarneau-thalasso.com

Le plus : une cure d’ampoules de collagène marin à prendre par voie orale, qui aident à réhydrater le derme malmené de l’intérieur.

A savoir. L’assurance maladie prend désormais en charge jusqu’à 350 € pour un programme spécifique post-cancer du sein, à condition qu’il s’ajoute à une cure thermale conventionnelle.

Les cures spécial ventre

Notre « deuxième cerveau » nous protège des infections, participe à 80 % au bon fonctionnement de notre immunité et prévient les troubles fonctionnels digestifs.

Thermalisme

Régénérer son microbiote à Châtel-Guyon (63)

Le programme : douches de boue thermale, applications ventrales de boue thermale chaude, massages du ventre, goutte-à-goutte intestinaux (une instillation douce d’eau thermale, exclusivité de la station), massages délassants…

Le prix : 719 €. Aiga-resort.com

Le plus : les 17 soins sont répartis sur 5 demi-journées (du lundi au vendredi).

Épigénétique à ouistreham (14)

Les 24 soins proposés ont été pensés autour des 5 piliers essentiels (alimentation raisonnée, gestion du stress, activité physique adaptée, bienveillance et plaisir de vivre), pour permettre à l’organisme de mieux lutter contre la maladie.

Le programme : enveloppement d’algues reminéralisantes, atelier « souffle, esprit, corps », yoga, Do-In, oxygénation, réflexologie, qi gong…

Le prix : à partir de 1.455 €, 6 jours/6 nuits en ch. double et demi-pension. Thalazur.fr

Le plus : la terrasse avec espace bien-être, qui permet de profiter du cadre exceptionnel.

Thalasso

Cure équilibre Miramar La Cigale au Crouesty (56)

Le programme : bilan diététique personnalisé, OligoCheck, bains hydromassants, lyashi Dôme, massages experts dont le Chi Nei Tsang, aquafitness…

Le prix : à partir de 1.658 €, les 4 jours/4 nuits en chambre double et en demi-pension. Miramar-lacigale.com

Le plus : le test GNiom Check permet d’obtenir des recommandations personnalisées grâce à l’analyse du microbiote et sur la base de l’ADN.

Les cures spécialisées en phlébologie

Jambes lourdes, œdème, insuffisance veineuse chronique…, l’action drainante des soins d’hydrothérapie et l’alternance entre eau chaude et eau fraîche sur tout le système veineux stimulent la vasomotricité.

Thermalisme

Parenthèse thermale jambes toniques aux thermes Adour (40)

Le programme : aérobain, pulvérisation des membres inférieurs, bain carbo-gazeux et cure de boissons…

Le prix : à partir de 1.030 €, en chambre double et en demi-pension ou 295 € le forfait soins et activités sans hébergement. Thermes-dax.com

Le plus : un atelier nutrition, une séance de marche nordique et une de qi gong.

Thalasso

Mer & soin des jambes aux thermes marins de Saint-Malo (35)

Le programme : massages de kinésithérapie, séances couloir de marche en eau froide, enveloppements d’algues, pressothérapie, drainage marin, Ondorelax…

Le prix : à partir de 1.228 €, les 4 jours/4 nuits en chambre double et en demi-pension. Thalasso-saintmalo.com

Les plus : les 6 piscines d’eau de mer, la possibilité de tester l’Ondorelax, ce massage circulaire du dos et des jambes qui se pratique alors que l’on est allongé sur un matelas d’eau.

Ménopause

Pour soulager bouffées de chaleur, irritabilité ou troubles du sommeil, les cures thermales à orientation gynécologique proposent les mêmes soins que ceux prodigués lors d’une cure de 18 jours conventionnée, mais sur un format de 5 jours.

Thalasso

Ma parenthèse seconde vie à Eméria Dinard (35)

Le programme : entretien avec une diététicienne, OligoCheck, pressothérapie, hydrorelax, enveloppement hydratant à l’hibiscus, massage kansu, luxthérapie

Le prix : à partir de 1.743 €, 6 jours/6 nuits avec une possibilité de demi-pension équilibre. Emeriadinard.com

Le plus : une situation sur la plage pour se régénérer aux embruns de la Côte d’Emeraude.

Thermalisme

Cure active aux thermes de Luxeuil (70)

Le programme : bain, irrigation vaginale, pulvérisation vulvaire et cervico-vaginale, cataplasme d’argile en application locale, unique ou multiple, compresse d’eau thermale.

Le prix : 350 € les 5 jours de soins. Journées complémentaires : 50 € par jour. Chainethermale.fr

Le plus : possibilité de choisir à la carte des journées de soins en sus de la cure de base.

A savoir. Les muqueuses intimes sont particulièrement soulagées par les eaux aux propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.

Les cures spécialisées minceur

Pour un esprit sain dans un corps sain, les cures minceur proposent exercices, soins et conseils ad hoc.

Thalasso

Escale Résolution minceur à Thalazur Cabourg (14)

Le programme : modelages minceur, gommages magnésium, bains à la gelée d’algues, Body Sculpt, cryothérapie corps entier, Lyashi Dôme, iPulse 5.1, sophrologie, coaching silhouette, aquapower…

Le prix : à partir de 680 €, 3 jours/ 3 nuits en chambre double premium et petits déjeuners. Thalazur.fr

Le plus : une cuisine centrée sur l’équilibre intérieur, et le modelage Lomi-Lomi sur toile.

Mer et poids à saint-malo (35)

Le programme : massage de kinésithérapie, enveloppement d’algues, affusion dynamique et bilan nutrition santé avec Frédéric Derat-Carrière, nutritionniste.

Le prix : à partir de 1.938 €, 6 jours/6 nuits en chambre double et en demi-pension. Thalasso-saintmalo.com

La cure spécifique endométriose

Cette maladie gynécologique chronique se manifeste par des douleurs de règles, des dyspareunies, des maux digestifs et des troubles de la fertilité, qui affectent profondément la vie de la femme.

Thermalisme

Module endométriose à Challes-les-Eaux (73)

Le programme : bain avec irrigation vaginale, séances d’hypnose, d’ostéopathie, de sophrologie, conférence sur l’alimentation anti-inflammatoire, consultation de phytothérapie…

Le prix : 210 € en supplément du forfait cure conventionnée, non pris en charge par l’Assurance maladie. Chainethermale.fr

Le plus : l’atelier « Féminité » proposé à Challes-les-Eaux est prodigué par une sage-femme.

Les cures spécialisées fibromyalgie

Cette affection chronique, qui touche essentiellement les femmes, se caractérise par des douleurs diffuses persistantes. L’étude Fiett (Fibromyalgie éducation thérapeutique en cure thermale) démontre qu’un programme complémentaire d’éducation thérapeutique apporte un soulagement de 20 % de la douleur et une réduction significative de la fatigue.

Aux thermes de Bagnères-de-Luchon (31)

Ce programme de prévention s’appuie sur le renforcement musculaire, l’hypnose, les massages, un groupe de parole…

Prix : 130 €. Thermes-luchon.fr

A Saint-Amand-les-Eaux (59)

Les modules de cette cure ont été réalisés en partenariat avec le CeNAF (Centre national des associations de fibromyalgiques).

Prix : 140 €. Chainethermale.fr

Aux Thermes Adour à Saint-Paul-lès-Dax (40)

Ce programme spécial fibromyalgie s’ajoute à une cure conventionnée de 18 jours à indication rhumatologie.

Prix : 50 €. Thermes-dax.com

La cure bien-être

La Thalasso & Spa Barrière La Baule (44)

Mon odyssée santé à la carte, à partir de 1.300 €, 4 jours/4 nuits en chambre double et en demi-pension. hotelsbarriere.com/fr/la-baule/la-thalasso.html

Quelles sont les principales demandes de vos curistes ?

Elles arrivent souvent fatiguées, stressées. La prise en charge thérapeutique repose sur des soins qui vont diminuer les effets néfastes du stress et permettre de récupérer un sommeil réparateur. A ce protocole, j’ajoute un programme de remise en forme et en beauté, pour un bien-être total. Nous avons aussi des demandes minceur. Là encore, je propose un programme sur mesure.

Avez-vous tous les outils pour répondre à leurs requêtes ?

Pour la fatigue, je prescris la cryothérapie. Elle provoque un choc thermique en surface du corps. En réaction, celui-ci va compenser le froid par la création d’hormones du bien-être et du sommeil au sein de l’hypothalamus. Pour la minceur, je réalise un bilan en micronutrition afin de corriger des carences en oligo-éléments et vitamines. Je recommande également l’hypnose alimentaire. Elle permet de modifier le rapport à la nourriture et de se reconnecter à une alimentation plus saine et équilibrée. Dans tous les cas, un programme sportif terrestre ou aquatique sur mesure est proposé.

Merci au Dr Véronique Gente, homéopathe et haptotherapeute, médecin référent à la thalasso du Royal La Baule.

A lire aussi :

⋙ Cure thermale : quels établissements pour quelle maladie ?

⋙ Lombalgie, diabète, ménopause : les meilleures cures thermales et thalasso ciblées

⋙ Thalassothérapie : les meilleures cures pour se détendre et faire le plein d’énergie

Les témoignages des lectrices

“J’ai été diagnostiquée au bout de 10 ans”

Avant le diagnostic, posé à mes 21 ans, ça faisait 10 ans que j’avais mes règles, parfois hémorragiques, et que je souffrais de douleurs atroces, parfois très handicapantes. Mes règles étaient anormalement abondantes, douloureuses et extrêmement irrégulières : je pouvais les avoir 1 mois non stop ou 3 fois par mois.

Alors à l’âge de 15 ans j’ai vu un gynécologue et ma mère a exigé qu’il vérifie que je n’avais pas d’endométriose. Il a assuré que j’étais trop jeune, que mes douleurs et autres “tracas” (se sont bien ses mots à lui) étaient dus au fait que ma mère elle-même avait eu des règles douloureuses.

Après ça, aucun médecin n’a jugé utile de me faire le moindre examen pour confirmer ou infirmer les soupçons de ma mère, alors j’ai continué à vivre en prenant sur moi. Pendant ce laps de temps, on a découvert que je souffrais de fatigue chronique sans savoir d’où ça venait. J’ai également commencé à me plaindre de plus en plus de mon dos, mais tout le monde a mis ça sur le compte des nombreux sports que je pratiquais à l’époque, de la croissance et même d’une scoliose (que je n’ai pas, évidemment).

Quand j’ai commencé à avoir des rapports, j’ai réalisé qu’il m’arrivait d’avoir de plus en plus de douleurs pendant et/ou après. Ma mère a suggéré qu’on retourne consulter pour l’endométriose. On m’a enfin pris au sérieux et on m’a fait un écho-doppler. Rien… pourtant les symptômes étaient là et devaient de plus en plus présents à mesure que je grandissais. Je souffrais de fatigue chronique, de douleurs pelviennes pendant et parfois en dehors des règles, de douleurs pendant et/ou après les rapports, de douleurs dans le bas du dos et de douleurs lors de la défécation. On a fini par mettre mes douleurs et tout le reste sur le dos de mon syndrome des ovaires polykystiques. Je me suis donc contenté de ce diagnostic qui tendait à expliquer quelques-uns de mes symptômes.

Mon diagnostic : Mais voilà, en juillet 2019, lors d’un examen que l’on m’a fait avant une opération (embolisation d’une veine dans l’utérus), le médecin a découvert avec stupeur que je souffrais d’endométriose. Elle m’a demandé pourquoi je ne l’avais pas signalé et je lui ai répondu encore sous le choc que c’est elle qui me l’apprenais. Et que ça devait bien faire plus de 5 ans que ma mère et moi nous battions pour obtenir un diagnostic sûr. Elle m’a regardée confuse, s’est excusée de la façon dont elle m’avait annoncé la nouvelle, et m’a demandé ce que je savais de la maladie. Comme j’en savais très peu, elle a pris une bonne demi-heure à m’expliquer les divers symptômes, les possibles traitements et les conséquences possible sur ma santé, ma vie sociale, ma vie amoureuse et ma potentielle vie de famille. Elle m’a expliqué aussi à quel point cette maladie était encore inconnue du public et du corps médical mais m’a rassurée en disant que les médecins en apprenaient chaque jour un peu plus et qu’il existait même des spécialistes.

Mes solutions : le traitement de ménopause artificielle, qui entraîne une suppression temporaires règles, du repos, beaucoup de repos (même si je refuse de m’en accorder), les médicaments quand la douleur n’est plus gérable, mes proches qui, même sans le savoir, l’espace d’un instant me sortent de cette bulle dans laquelle je m’enferme depuis maintenant 11 ans.

Mes conseils aux autres femmes : N’aies pas peur d’en parler ! Ne te renferme pas sur toi. Verbalise ce que tu ressens. Explique ce que tu traverses quotidiennement. Et surtout garde la tête haute ! Tu es une femme forte et même si parfois c’est dur tu sortiras victorieuse !

Source: Lire L’Article Complet