Calculer son risque de démence, c’est possible

Un groupe de chercheurs canadiens a mis au point un outil permettant de calculer les risques de démence. Gratuite et accessible en ligne, cette “calculatrice” est destinée aux personnes âgées de plus de 55 ans.

Restez informée

Près de 50 millions de personnes souffrent de démence dans le monde. Un chiffre qui pourrait atteindre 132 millions d’ici 2050, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie… Pour évaluer et réduire les risques de développer une démence, des chercheurs canadiens ont mis au point un outil en ligne permettant de prédire le risque de démence dans les cinq années à venir au moyen d’une série de questions. Destinée aux personnes âgées de plus de 55 ans, cette calculatrice est d’ores et déjà accessible en ligne.

Un algorithme se basant sur les données de 50 000 personnes

Pour développer cet outil baptisé DemPoRT, les scientifiques de l’hôpital et de l’université d’Ottawa, ainsi que de l’Institut de recherche Bruyère et de l’ICES (Institute for Clinical Evaluative Sciences) ont développé un algorithme basé sur les données médicales de près de 50 000 Ontariens âgés de plus de 55 ans. Les facteurs inclus dans cet algorithme comprenaient l’âge et d’autres caractéristiques sociodémographiques, les comportements liés au mode de vie, l’état de santé général et le fonctionnement physique. Les chercheurs ont regroupé ces informations avec de nouvelles données médicales pour savoir si les participants ont reçu un diagnostic de démence cinq ans après leur enquête.

Comment ça marche ?

Pour calculer votre risque de démence, rendez-vous sur le site internet projectbiglife. Vous êtes alors invités à répondre à un formulaire qui prend une petite dizaine de minutes. Âge, sexe, origine culturel, statut marital, poids et taille, niveau de stress, dépendance éventuelle au tabac ou à l’alcool, alimentation ou encore pratique sportive figurent parmi les questions posées. Malheureusement, ce questionnaire n’est disponible qu’en anglais mais vous pouvez très bien traduire les questions via un traducteur en ligne comme Google Traduction.

Une fois le questionnaire terminé, l’algorithme vous permettra de connaître le pourcentage de participants vous ressemblant qui a développé une démence dans les cinq années qui ont suivi. L’outil vous fournira également des conseils personnalisés pour réduire les risques comme diminuer votre consommation de tabac ou pratiquer un exercice physique. Dans les années à venir, les chercheurs aimeraient affiner leur algorithme en permettant par exemple aux utilisateurs de remplir des question sur leurs antécédents familiaux.

Source: Lire L’Article Complet