Buffet, apéritif… 10 conseils pour limiter les risques de contamination à Noël

On le sait : les repas sont des moments propices à la transmission du virus. A quelques jours des fêtes de fin d’année, quelles sont les précautions à prendre lorsque l’on opte pour un apéritif dînatoire ou un buffet de Noël ? Le Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste, dévoile ses recommandations.

Les vacances de Noël ont débuté et de nombreux Français ont d’ores et déjà pris la route pour retrouver leurs proches à l’occasion des fêtes de fin d’année. Après des mois de crise sanitaire marquée par deux confinements, l’impatience des retrouvailles se fait sentir. Une question reste néanmoins sur toutes les lèvres : comment se réunir en famille tout en limitant les risques de contamination ?

  • FEMME ACTUELLE – Marc de café, 10 utilisations au jardin et à la maison

    Femme Actuelle

  • La recette de la garbure, comme dans les Landes

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Patrick Puydebat : cette émouvante déclaration à Hélène Rollès pour son anniversaire

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Cristina Cordula se confie pour la première fois sur le père de son fils Enzo

    Femme Actuelle

  • CUISINE ACTUELLE – La recette du feuilleté sapin

    Femme Actuelle

  • Caviar : comment bien le déguster ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Jean-Pierre Pernaut : qui était son frère Jean-François Pernaut ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Michel Drucker bientôt de retour à l’antenne ? Son message optimiste, 3 mois après son hospitalisation

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Miss France 2021 : la réponse d’April Benayoum (Miss Provence) aux insultes antisémites

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Charlene de Monaco : En mode Far West avec Albert et les jumeaux

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Miss France “sexiste” ? Le coup de gueule d’Enora Malagré

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Marie-Sophie Lacarrau : elle n’a toujours pas digéré son éviction de France 2

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Valérie Bègue rancunière ? Elle explique son absence à Miss France 2021

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Camille Lellouche se confie sur sa rupture : "Je suis névrosée, j'ai des tocs"

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Christophe Dechavanne endeuillé : son coup de gueule sur les vaccins

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Muriel Robin : "Si j’avais osé, je n’aurais pas fait quatre dépressions"

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Marc de café, 10 utilisations au jardin et à la maison
    FEMME ACTUELLE – Marc de café, 10 utilisations au jardin et à la maison


    Femme Actuelle


  • La recette de la garbure, comme dans les Landes
    La recette de la garbure, comme dans les Landes


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Patrick Puydebat : cette émouvante déclaration à Hélène Rollès pour son anniversaire
    FEMME ACTUELLE – Patrick Puydebat : cette émouvante déclaration à Hélène Rollès pour son anniversaire


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Covid-19 : les repas favorisent la contamination

Le président de la République l’a affirmé : “J’en appelle à votre sens des responsabilités : il ne s’agira pas, à coup sûr, de vacances de Noël comme les autres”. Certains ont donc pris leurs précautions avant les fêtes, en suivant l’avis du Conseil scientifique, qui recommandait un auto-confinement préventif des personnes qui ont prévu de passer les fêtes de fin d’année avec des personnes à risque (anciens ou personnes fragiles)”. D’autres ont également misé sur un dépistage de la Covid-19, même si le ministre de la Santé a bien précisé qu’il ne s’agissait pas d’un “totem d’immunité”.

Des précautions qui ne dispensent pas de respecter les gestes barrières une fois en famille. Et on le sait, ces mesures sont plus difficiles à appliquer au moment des repas. L’étude ComCor de l’Institut Pasteur publiée le 17 décembre dernier a d’ailleurs révélé que ce moment était particulièrement propice à la contamination. “Les repas jouent un rôle central dans ces contaminations, que ce soit en milieu familial, amical, ou à moindre degré professionnel”, peut-on lire dans l’étude.

Covid-19 : les bons réflexes à adopter pour boire et manger en toute sécurité

Pour éviter les rassemblements à table, certains misent sur des apéritifs dînatoires ou des buffets de Noël. Des options qui nécessitent néanmoins de prendre plusieurs précautions. Et pour cause : elles sont généralement synonymes de plats collectifs, d’amuse-bouches à piocher avec les doigts ou encore d’embouteillages pour se servir. Pour limiter les risques de contamination en cas de d’apéritif dînatoire ou de buffet, le Dr Pierre Parneix conseille de :

  • porter un masque lors de la préparation des repas ou à minima de se laver les mains fréquemment.
  • privilégier les portions individuelles de type brochettes. L’objectif : ne pas avoir à piocher dans des plats collectifs. Chaque invité doit ainsi de son propre contenant.
  • aérer avant l’arrivée des convives et après leur départ. Si l’on décide de ventiler les lieux au cours de la soirée, il convient de se méfier des courants d’air, qui pourraient pousser les particules en suspension dans l’air d’un endroit à un autre de la pièce.
  • mettre des solutions hydroalcooliques à disposition des invités.
  • disposer les chaises à deux mètres les unes des autres si la configuration de la pièce le permet. Si une telle distance n’est pas possible, il convient tout de même d’espacer les chaises au maximum et de ne pas installer les convives face à face.
  • installer le buffet et le bar à distance de l’endroit où les convives sont assis ;
  • désigner un nombre restreint de personnes en charge du buffet et instaurer un système de roulement. L’idée ? Eviter les allées et venues pour se servir, qui favorisent les risques de transmission du virus. Les personnes volontaires pourront se relayer pour remplir les assiettes des invités, en portant un masque et après s’être minutieusement lavé les mains.
  • désigner également des personnes en charge du bar, qui se relayeront pour remplir les verres des invités afin d’éviter que les bouteilles ne passent de mains en mains. Elles aussi devront porter un masque et se laver les mains à chaque service.
  • bien identifier son verre et demander à le changer au moindre doute. Il est également possible d’inscrire le nom de chaque convive pour plus de sécurité.
  • éviter de trinquer en entrechoquant les verres, car cela nécessite de se rapprocher et met à mal la distanciation physique nécessaire. Lever son verre pour profiter de ce moment convivial reste néanmoins possible !

Merci au Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste au CHU de Bordeaux.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : faut-il se faire tester avant de retrouver sa famille à Noël ?

⋙ Covid-19 : une enquête révèle comment les Français comptent passer Noël

⋙ Covid-19 : comment les pays étrangers comptent-ils passer Noël ?

Source: Lire L’Article Complet