Apple pense à vos données privées si vous mourrez

Apple dévoile l’une des nouveautés de sa mise à jour iOS : la possibilité d’effectuer un héritage numérique. En cas de décès, jusqu’à 5 proches sélectionnés par le défunt ont accès à ses données privées stockées.

Apple a pensé à tout. La firme de Cupertino, qui a pioché chez Tesla pour son Apple Car, anticipe le possible décès de ses utilisateurs. Car aussi morbide que cela puisse paraître, la question mérite d’être posée à propos de la gestion de vos données privées en cas de disparition. Autrefois, la règle était la suivante : si vous mourrez, vos informations partent avec vous. Mais depuis iOS 15.2, l’entreprise dirigée par Tim Cook, très intéressé par les cryptomonnaies, rend possible la création de 5 contacts d’héritage. C’est-à-dire des personnes de votre choix pouvant accéder à toutes les données que vous possédez en cas de mort.

Cette nouvelle option permet un héritage numérique facilité, beaucoup plus simple que le combat judiciaire pour accéder à ces données comme autrefois. Quant aux possibles problèmes, il existe des garanties pour s’assurer que l’accès par les proches ne soit fait qu’en cas de disparition. Apple vérifie le certificat de décès et fournit alors une clé d’accès pour accéder aux photos, documents, historique des achats, etc.

Il est ensuite possible de télécharger une copie ou de les consulter sur iCloud. Les proches disposent d’un temps limité avant que la firme de Cupertino n’effectue la suppression des informations.

Source: Lire L’Article Complet