Amende de 135 euros : 4 règles à ne pas oublier à l'extérieur pour ne pas la payer

Le couvre-feu à 18 heures n’exclue pas le respect des gestes barrières et des règles sanitaires. Et ce, même si les beaux jours sont (plus ou moins) de retour.

Restez informée

Avec la hausse des températures ces derniers jours, la tentation d’aller dehors se promener, prendre un verre ou manger à l’extérieur est plus vive que jamais. Compréhensible, après 4 mois passés en autarcie. Pourtant, les rassemblements sur la place publique sont toujours interdits et les gestes barrières sont toujours en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Voici un rappel de 4 choses qui sont toujours interdites sur le territoire français avec le maintient du couvre-feu à 18 heures.

Interdiction de rassemblement

Les rassemblements de plus de six personnes sont toujours interdits, en intérieur comme à l’extérieur. Si la règle semble avoir été un peu oubliée, elle est pourtant toujours en vigueur puisqu’elle n’a pas été levée depuis les fêtes de fin d’année. Il est par contre tout à fait autorisé de sortir faire une promenade, d’aller s’asseoir dans un parc ou d’aller faire du sport (hors équipe) à plusieurs, dans la limite de 6 participants. Au-delà, vous vous exposez à des verbalisations.

Il faut une attestation après 18 heures

Le couvre-feu n’a pas non plus été levé. Il reste en vigueur de 18 heures à 6 heures du matin. Dans ce créneau horaire, seules restent autorisées les sorties énumérées sur les attestations dérogatoires. À savoir : des sorties pour des besoins médicaux, administratifs, de travail ou pour la promenade des animaux de compagnie. Tout le monde doit être rentré chez lui à 18 heures. Si vous excédez cette heure, il vous faudra impérativement avoir sur vous une attestation remplie, autrement vous prenez le risque d’être verbalisé si vous croisez un contrôle. À noter que vous devez être en mesure de prouver votre identité et votre motif de sortie aux agents de police (attestation employeur, scolaire, rendez-vous médical, etc.).

On respecte les gestes barrières

Et scrupuleusement. Pour rappel, le masque doit couvrir le nez et la bouche en permanence dès lors que vous êtes dans l’espace public. Si vous êtes à l’extérieur et l’avez sur le menton ou dans la poche, vous n’êtes pas à l’abri d’un rappel à l’ordre. Si elle a été un peu oubliée elle aussi, la distanciation sociale doit toujours s’appliquer à 1 mètre dans les espaces publics afin de limiter les contaminations en l’absence de port de masque. Le non-respect de ces règles, comme des quatre autres, expose les contrevenants à 135 euros d’amende et jusqu’à 3750 € si vous récidivez plus d’une fois.

Peut-on boire sur la voie publique ?

Avec la fermeture des bars et des restaurants, des nouvelles formes d’apéros sauvages se sont installées. Les clients achètent des boissons alcoolisées et s’agglutinent sur les terrasses fermées et les trottoirs pour consommer entre amis. Est-ce interdit ? Comme mentionné ci-dessus, les rassemblements à plus de 6 sont interdits et vous devez avoir votre masque sur le visage dès lors que les distances ne sont pas respectées. Par contre, seule l’ivresse sur la voie publique est passible d’une contravention de 150 euros. Sauf avis préfectoral, comme celui qui a interdit la vente d’alcool à Lyon de 12h à 18h samedi dernier afin d’éviter les rassemblements, aucune loi n’interdit la vente d’alcool en extérieur. Elle était d’ailleurs toujours autorisée à Lyon, à condition que les verres soient vendus fermés.

A lire aussi :

⋙ Couvre-feu : peut-on prendre le train ou l’avion après 18 heures ?

⋙ Covid-19 : le confinement local peut-il être efficace pour limiter la propagation du virus ?

⋙ Covid-19 : pourquoi Olivier Véran a décidé d’allonger la durée d’isolement à dix jours pour les cas positifs ?

Source: Lire L’Article Complet