Alzheimer : consommées tous les jours, ces boissons augmentent les risques

Une consommation d’alcool, même modérée, peut avoir un impact négatif sur la santé du cerveau, favoriser le déclin cognitif et participer au développement de la maladie d’Alzheimer, selon une nouvelle étude.

Restez informée

Un verre par jour suffit à augmenter les risques de maladie d’Alzheimer. C’est ce que des chercheurs des universités britanniques d’Oxford et de Cambridge concluent concernant l’alcool, dans une étude publiée en juillet dans le journal PLOS Medicine.

Selon eux, un verre de boisson alcoolisée par jour ou plus entraîne une accumulation de fer dans le cerveau, ce qui est un facteur favorisant la survenant des maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Plus de 20 000 participants

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 20 729 participants âgés en moyenne de 55 ans au sein de la base de données médicales UK Biobank. Ils leur ont demandé de déclarer leur propre consommation d’alcool et de se soumettre à une IRM de leur cerveau.

Enfin, tous les participants ont passé une série de tests visant à évaluer leurs fonctions cognitives et motrices.

Une accumulation de fer associée à un déclin cognitif

Résultat : une consommation d’alcool supérieure à sept unités par semaine (soit un verre par jour) était associée à des niveaux de fer plus élevés dans des structures du cerveau appelées ganglions de la base. Ces structures jouent un rôle dans le contrôle des mouvements moteurs, dans la cognition ou encore dans la gestion des émotions.

Mais ce n’est pas tout : les chercheurs ont également constaté que cette accumulation de fer était associée à un déclin de la fonction cognitive des participants.

Au moins deux jours sans alcool

Des études supplémentaires sont nécessaires pour affiner ces résultats, mais en attendant, les chercheurs insistent sur l’importance de limiter sa consommation d’alcool. Actuellement, Santé publique France recommande de respecter trois règles : consommer maximum 10 verres d’alcool par semaine, en se limitant à maximum deux verres par jour, et conserver des jours dans la semaine sans aucune consommation d’alcool.

Mais après 65 ans, l’organisme tolère moins bien l’alcool et les recommandations sont donc plus sévères. À partir de cet âge, les autorités sanitaires recommandent donc de ne pas dépasser deux verres par jour ni sept verres par semaine et d’avoir au moins deux jours sans consommation d’alcool dans la semaine.

Source: Lire L’Article Complet