6 solutions originales qui pourraient faire baisser le prix du permis de conduire

À partir de 18 ans, voire même avant, certains commencent à passer le code puis le permis de conduire. Ce dernier est bien souvent le Saint-Graal pour accéder à un emploi. Mais si son besoin est incontestable, son coût est hors de prix. Et s’il était possible de réduire son montant ?

Restez informée

Le permis de conduire est une étape importante dans la vie de nombreux citoyens. Il est d’ailleurs particulièrement recommandé d’avoir son permis de conduire pour trouver du travail. Toutefois, s’il est indispensable pour les demandeurs d’emploi, il l’est d’autant plus pour ceux qui habitent dans des régions éloignées des centres économiques. Problème, son coût est très élevé ce qui freine beaucoup de français à le passer. Avec un montant avoisinant les 1 600 € voire plus, il est parfois bien difficile de le financer. L’Institut Montaigne – plateforme de réflexion, de proposition et d’expérimentation consacrée aux politiques publiques françaises – a dévoilé une étude élaborée par Baptiste Larseneur qui démontre quelles solutions pourraient être envisagées pour faire baisser le coût du permis de conduire.

Boîte automatique ou simulateur : et si l’on passait son permis autrement

Jugé indispensable par 86 % des 18-26 ans”, le permis de conduire serait presque aussi important que la possession d’un diplôme. Pour le rendre plus accessible, plusieurs pistes ont été lancées. Parmi elles, le passage du permis en boîte automatique. L’auteur explique en effet que la conduite par boîte automatique pourrait faire réduire de beaucoup le montant total pour passer le permis. “L’apprentissage de la conduite pourrait être réduit de 46 %, soit une économie nette d’environ 750 euros”, peut-on lire dans l’étude. Soit une baisse non négligeable pour tous ceux désireux de passer leur permis. Outre cette proposition, Baptiste Larseneur évoque également l’utilisation plus fréquente des simulateurs de conduite qui là encore permettrait de réduire les coûts.

⋙ Voiture : ces erreurs à ne pas faire avec sa boîte automatique

Des délais de retard qui coûtent cher

Si la manière de passer le permis de conduire peut être changée pour en diminuer les frais, une autre solution est avancée par Baptiste Larseneur, “élargir le vivier de fonctionnaires autorisés à faire passer l’épreuve pratique du permis de conduire en procédant par exemple par la voie de détachements contractuels”. Cette proposition permettrait en outre de réduire les délais entre la dernière heure de conduite et l’examen de conduite. Et s’il est important de réduire ces délais c’est car “il est estimé que chaque mois de délai de retard entraîne pour le candidat un surcoût moyen de 200 euros”. Une somme considérable à ajouter au prix exorbitant de la conduite et qui n’est pas toujours dans les moyens de ceux qui souhaitent la passer.

⋙ Quelle est la durée de validité du permis de conduire ?

Redevance ou gratuité, comment rendre le permis plus accessible

Enfin, les deux dernières propositions avancées concernent le financement du permis de conduire. L’étude met notamment en avant une redevance qui pourrait être évaluée à hauteur de 50 €. “Le surcoût actuel de présentation à l’épreuve pratique (environ 300 euros) dû à l’importance des délais de passage serait nettement supérieur au surcoût induit par l’instauration de la redevance”, relève Baptiste Larseneur. Au total, le candidat pourrait économiser plus de 250 €. Et si la redevance ne convient pas, l’expert conseille également “d’envisager le passage du permis, voire sa prise en charge financière, dans le cadre service civique et du service national universel”. De nombreuses personnes interrogées y seraient favorables. Le seul bémol de cette proposition est son financement qui reste une question qui peut faire débat.

⋙ Quels documents pour refaire son permis de conduire ?

Source: Lire L’Article Complet