400 dessins de Cabu exposés à Toulouse pour « faire rire et réfléchir »
  • Ce 3 mai, journée mondiale de la liberté de la presse, s’ouvre à Toulouse une exposition consacrée au dessinateur Cabu.
  • Au sein du conseil régional, 400 dessins cultes, et parfois inédits, du dessinateur sont exposés.
  • « Le rire de Cabu » est un moyen de rappeler le droit à la caricature et la liberté de la presse, mais aussi des combats chers au dessinateur comme le pacifisme ou l’écologie.

Avec ses lunettes rondes et son indémodable coupe au bol, il reste pour certains le dessinateur qui a bercé leur enfance dans Récré A2, avant de grandir et d’apprendre à apprécier ses caricatures dans Le Canard ou Charlie Hebdo. Ces deux facettes de Cabu, on les retrouve au fil de l’exposition qui lui est consacrée à l’Hôtel de région de Toulouse​ à compter de ce mardi 3 mai. Mais aussi bien d’autres, celle de ses combats notamment pour l’environnement ou le pacifisme.

«Il n’y a pas de limites à l’humour qui est au service de la liberté d’expression», #Cabu.
À l’occasion de la journée mondiale de la #LibertéDeLaPresse, la #Région rend hommage au dessinateur et expose ses œuvres 👍https://t.co/ey0qke5jXz
[email protected] @claire_fita pic.twitter.com/b2M7mD5C16

Illustration

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

Ou encore la liberté d’expression. Et c’est symboliquement en cette journée mondiale de la liberté de la presse qu’elle s’ouvre au grand public pour faire découvrir l’univers de celui qui est tombé sous les balles des terroristes le 7 janvier 2015. Baptisée « Le rire de Cabu », cette exposition de 400 dessins cultes, et parfois inédits, avait déjà été présentée à Paris en 2020, mais écourtée en raison du confinement.

Education à la citoyenneté

A l’initiative de la présidente de la région, Carole Delga, et de la veuve du dessinateur, Véronique Cabut, elle pose ses valises pour la première fois en province à Toulouse. Les visiteurs pourront y retrouver le Grand Duduche, mais aussi les présidents de la République successifs croqués avec humour. Un moyen de découvrir sous un autre trait l’histoire de la Ve République. « On s’attache à toucher tous les publics. C’est un moment pour aller plus profondément dans la connaissance de l’histoire », explique Jean-François Pitet, le commissaire de l’exposition qui se réjouit de faire découvrir aux lycéens notamment cette œuvre d’un « homme libre ».

« Nous voulons montrer la diversité, nous voulons faire rire et réfléchir », renchérit Véronique Cabut qui rappelle que son mari était attaché à la région, lui le grand fan du Narbonnais Charles Trenet et fidèle parmi les fidèles du festival de Jazz de Marciac.

Si l’esprit de cette exposition est guidé par l’humour, le message reste aussi celui du militantisme. « C’est un hommage à la liberté d’expression. J’ai voulu qu’elle soit gratuite parce qu’il y a là un enjeu culturel mais aussi d’éducation à la citoyenneté pour les plus jeunes », assure de son côté la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga.

Source: Lire L’Article Complet