12 years a slave : de quelle histoire vraie ce film s’inspire-t-il ?

À l’occasion de la diffusion du film 12 years a slave dimanche 9 janvier 2022, à partir de 20h55 sur Arte, Télé Star vous dévoile la véritable histoire qui se cache derrière ce long-métrage.

Sorti au cinéma en 2014, le film intitulé12 Years a Slave fut un immense succès critique, puisqu’il a remporté le Golden Globe ainsi que l’Oscar du meilleur film. Les spectateurs français, qui furent presque 1,7 millions a être allés voir ce film dans les salles obscures, pourront découvrir, ou redécouvrir, ce long-métrage puisqu’il sera rediffusé dimanche 9 janvier 2022, à partir de 20h55 sur la chaîne franco-allemande Arte. Porté par Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Lupita Nyong’o, Brad Pitt et Benedict Cumberbatch, ce film s’inspire directement des mémoires de Solomon Northup, incarné parChiwetel Ejiofor à l’écran, qui fut kidnappé alors qu’il était un homme libre, et soumis à l’esclavage pendant 12 longues années.

Né libre en 1808 dans l’État de New York,Solomon Northup était le fils d’un esclave affranchi. Il gagnait sa vie comme agriculteur et violoniste, et possédait par ailleurs une propriété à Hebron, dans l’État de New York. Sa vie bascule en 1841 quand il est enlevé par des marchands d’esclaves qui l’ont séduit par une offre d’emploi en tant que violoniste. Alors qu’il accompagne ses supposés employeurs à Washington, ces derniers le droguent et le vendent comme esclave. Il est ensuite envoyé à la Nouvelle-Orléans où il est vendu à un propriétaire de plantation en Louisiane. Durant 12 longues années, il est détenu dans la région de la Rivière Rouge par plusieurs propriétaires.

12 Years a Slave : un interminable calvaire pour Solomon Northup

Au cours de cette période, Solomon Northup tente de s’échapper à plusieurs reprises. Il essaye également de faire passer des messages. Il parviendra finalement à obtenir des nouvelles de sa famille, qui a contacté des amis, et rallié à sa cause le gouverneur de New York, Washington Hunt. Il sera enfin libéré en 1853 et retournera auprès de ses proches. De nouveau libre, Solomon Northup a poursuivi en justice les trafiquants d’esclaves qui l’avaient enlevé à Washington, mais perdit le procès devant un tribunal local. En fait, en tant qu’homme noir, la loi du district de Columbia lui interdisait de témoigner contre des hommes blancs. Après avoir publié ses mémoires, qui deviennent un best-seller, Solomon Northup disparaît dans des circonstances toujours inconnues à ce jour après 1857.

Source: Lire L’Article Complet