Xavier Dupont de Ligonnès : persuadé de savoir où il est, son meilleur ami lui a envoyé un message

Persuadé que Xavier Dupont de Ligonnès se trouve à l’étranger, son ami Bruno de Stabenrath lui a lancé un appel sur le plateau de Touche pas à mon poste, mercredi 21 octobre 2020.

  • Xavier Dupont de Ligonnès
  • Cyril Hanouna

Où se trouve Xavier Dupont de Ligonnès ? Est-il encore vivant ? Neuf ans après la découverte des corps de son épouse et de ses quatre enfants dans leur maison à Nantes, l’homme est introuvable. La traque de ce dernier, accusé d’avoir tué toute sa famille, fascine autant qu’elle intrigue. Après la série Netflix sur l’affaire, un téléfilm signé M6 intitulé Un homme ordinaire et l’enquête menée par le magazine Society, c’est au tour de son meilleur ami Bruno de Stabenrath de publier L’Ami impossible (Ed. Gallimard). Un ouvrage dans lequel il revient sur sa rencontre avec XDDL à Versailles en 1977, tout en racontant ses souffrances, leur passion commune pour les titres d’Elvis Presley, mais aussi les dérives sectaires de sa mère “mystique”. Un rôle “trouble” dans son histoire qui voyait en lui, celui qui sauverait le monde de l’apocalypse.

Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, mercredi 21 octobre 2020, l’écrivain, comédien et réalisateur s’est confié sur son ami. Revenant sur leur parcours ensemble et sa vie de famille, Bruno de Stabenrath a analysé la lettre envoyée par XDDL à ses proches avant sa fuite. Un courrier “qui fait presque huit pages” dans lequel il a écrit avoir été approché par la DEA, le service des stupéfiants américain, pour infiltrer des trafiquants sur le territoire français. Estimant que “sa lettre, c’est sa plus grosse erreur”, il a expliqué qu’il y “donnait des missions à chacun” comme “reprendre les allocations, reprendre tous les sacs à apporter cher Emmaüs. Il avait une liste avec toutes les missions”.

Xavier Dupont de Ligonnès serait-il à l’autre bout du monde ?

“S’il n’avait pas écrit une lettre, on aurait cherché une famille avec quatre enfants. La police aurait eu une autre démarche. Et puis, dans cette lettre, il fait la liste de tout ce qu’il donne : les voitures, les chiens (…) Et la seule chose qu’il ne mentionne pas dans cette lettre c’est la carabine (…) Et pourquoi il n’en parle pas ? Parce que c’est l’arme du crime, tout simplement”, a conclu Bruno de Stabenrath. Si la mère et la sœur de Xavier Dupont de Ligonnès estiment qu’il n’est pas coupable de la mort de sa famille, le réalisateur est convaincu de l’inverse. Pour autant, il n’aurait jamais imaginé son ami capable d’un tel drame. Se tenant à son “rôle d’ami” et n’étant “ni le bon dieu, ni avocat, ni juge”, il estime “important” de savoir “pourquoi Xavier qui avait, a priori, quand il était jeune, toutes les cartes en main pour réussir sa vie, et devenu l’assassin de sa propose famille”. Ainsi, son livre est un appel lancé à XDL, qu’il pense être vivant “parce qu’il faut beaucoup de courage pour se tuer. Il en faut plus pour se tuer que de donner la mort”.

Selon lui, l’homme le plus recherché de France pourrait se trouver en Thaïlande “parce qu’il n’y a pas d’extradition” ou encore en Amérique du Sud “parce qu’il parlait couramment l’espagnol. Il est brun aux yeux noirs, il peut passer inaperçu”. Enfin, sa dernière thèse reste celle de l’Australie dont “il parlait beaucoup dans la dernière année de sa vie”

Soit un homme, assume tes actes. Rends-toi. Rentre en France”, a ensuite lancé sur le plateau l’auteur en s’adressant directement à son ami. L’invité de Cyril Hanouna a poursuivi en partageant sa “seule trouille” : “C’est que devant la justice, il dise : ‘Ce n’est pas moi qui ai tué ma famille’. Ça, ce serait l’horreur”. “Sur la scène de crime, il n’y a pas d’ADN, il n’y a pas d’empreinte digitale et il n’y a pas d’arme du crime. D’un pont de vie strictement juridique, si demain on l’arrête c’est à la justice de prouver sa culpabilité. Ce qui n’est pas gagné !”, a-t-il expliqué.

Source: Lire L’Article Complet