William et Harry : les origines de la guerre fratricide

LONG FORMAT – Ce 7 mars 2021, alors que le prince Harry répondait à une interview d’Oprah Winfrey aux côtés de son épouse, le duc de Sussex a confirmé qu’avec son frère William, ils avaient pris “des trajectoires différentes”. L’aîné, longtemps protecteur avec son petit frère, a pris ses distances avec le prince Harry à l’arrivée de Meghan Markle en 2017. Brouillés pendant des mois, les deux hommes peinent à trouver le chemin de la réconciliation. Retour sur une relation fraternelle mouvementée.

Pendant la crise sanitaire, ils avaient renoué un dialogue fragile. Le prince Harry, exilé à des milliers de kilomètres de Londres, s’était montré inquiet pour son père, le prince Charles, touché par le coronavirus… Son frère aîné avait mis sa colère en sourdine pour apporter soutien et écoute à son jeune frère. Mais ce rapprochement timide a été mis à mal par l’interview explosive donnée par le prince Harry et Meghan Markle à Oprah Winfrey ce dimanche 7 mars 2021.

Le duc de Sussex a évoqué sa relation avec son frère, expliquant que les deux princes étaient sur des trajectoires différentes”. Il a également déploré, que comme son père, le prince Charles, son frère William étaient “prisonnier” du système en tant que membre de la famille royale. Une interview qui a profondément heurté le futur héritier du trône… Les fils de Charles et Diana sont à la recherche d’une nouvelle dynamique, qu’ils peinent pour le moment à mettre en oeuvre.

La mort brutale de leur mère en 1997 a uni à jamais les deux frères. Mais il leur a fallu faire avec des tempéraments très différents. Assimiler la cruauté de l’ordre de succession. William est aussi stable et réfléchi que son cadet est fragile et impulsif. Et pour cause : l’aîné est préparé à devenir roi depuis des années, alors que son cadet a dû grandir avec la conscience qu’il ne serait qu’une “roue de secours”. La réussite et le bonheur de William avec Kate Middleton ont également renvoyé Harry à ses errances et sa solitude.

Quand Meghan Markle est entrée dans sa vie, “Dirty Harry” s’est enfin senti considéré. Il rêvait de s’affranchir de la famille royale, l’ex-héroïne de Suits s’est imposée comme la clé de son émancipation. Le mariage des Sussex a révélé et aggravé de sérieux désaccords entre les frères. William, blessé, a laissé Harry s’envoler pour les Etats-Unis. Mais l’histoire s’écrit encore…

Deux destinées différentes dès la naissance

Le 21 juin 1982, la foule britannique est en liesse. Les drapeaux de l’Union Jack virevoltent. Quelques heures après avoir accouché, Lady Diana, brushée et maquillée, présente William Arthur Philip Louis, son premier-né. C’est donc un garçon. Et une très bonne nouvelle, alors que la primauté masculine vaut encore chez les Windsor. Deux ans plus tard, la princesse de Galles procédera à la même mise en scène pour la naissance de son second garçon, Henry Charles Albert David, très vite surnommé Harry. Quand bien même ce cadet a peu de chance de monter sur le trône. Quitte à tordre le protocole, la princesse de Galles entend leur offrir l’enfance la plus normale possible. L’épouse de Charles ne veut pas faire de différence entre ses deux fils. William et Harry vont à l’école, dévorent des burgers dans les fast-food londoniens et s’éclatent dans des parcs d’attractions. Du jamais vu dans la famille royale. La curiosité des tabloïds est piquée. Ces deux garçons incarnent le futur de la monarchie.

Source: Lire L’Article Complet