« Vous ne risquez rien ! » : Carole Bouquet rembarre Yann Barthès, qui lui propose du gel hydroalcoolique dans Quotidien

Invitée dans Quotidien ce lundi 7 juin, Carole Bouquet s’est fait remarquer dès son entrée sur le plateau. En effet elle a gentiment recalé Yann Barthès lorsque celui-ci lui a proposé du gel hydroalcoolique.

Carole Bouquet

Yann Barthès

Les Français ont dû adopter de nouvelles habitudes depuis le début de la crise sanitaire. Comme se laver les mains pour ceux qui ne le faisaient pas suffisamment, porter un masque ou encore appliquer du gel hydroalcoolique. Impossible d’entrer dans un quelconque établissement sans voir la précieuse solution trôner à l’entrée. Les plateaux de télévision ne font pas exception puisque chaque soir, Yann Barthès propose à ses invités de s’en appliquer avant d’entrer sur le plateau. Jusqu’ici seules deux personnalités ont refusé de s’exécuter, il s’agit de Maïwenn et Michel Sardou. Mais une troisième a bien failli s’ajouter à la liste ! Ce lundi 7 juin, l’actrice Carole Bouquet s’est en effet montrée assez réticente à l’idée de s’appliquer la solution. La raison ? Elle estimait ne pas en avoir besoin !Moi, je suis vaccinée, déjà fait le deuxième vaccin, tout ! Depuis déjà un mois, un mois et demi, donc vous ne risquez rien”, a-t-elle rembarré l’animateur.

Carole Bouquet a mal supporté le confinement

Voyant un certain malaise s’installer sur le plateau, Carole Bouquet a toutefois accepté de se soumettre aux règles en déclarant : “Je vois que vous le faites à tout le monde…” Si l’ancienne vedette de Grand Hotel a procédé si rapidement à sa vaccination, c’est probablement car elle souhaitait retrouver au plus vite une vie normale. Lors du premier confinement, elle avait en effet confié vivre très mal l’enfermement. “Personnellement, je vis mal de ne pas pouvoir voir les gens physiquement, les toucher, les embrasser, avait confié à Télé-Loisirs celle qui s’était établie sur l’île de Pantelleria, près de Sicile, où elle possède une propriété. Mais ce décor idyllique n’avait pas suffit à lui faire oublier sa solitude : “J’avais tellement besoin de contacts que je parlais avec les arbres.” Aucun doute que s’entretenir avec l’équipe de Yann Barthès lui a donc fait le plus grand bien !

Source: Lire L’Article Complet