“Vous avez dit n’importe quoi !” : Raquel Garrido rembarre un journaliste de BFMTV

Invitée en duplex dans BFMTV, Raquel Garrido s’est épanchée au sujet de la sortie des députés Nupes à l’Assemblée nationale. L’occasion pour la députée de clarifier certains points…

Une clarification nécessaire. Ce mardi 2 août, Raquel Garrido a été invitée à s’exprimer sur le départ soudain des députés Nupes à l’Assemblée nationale. Pour rappel, suite à la prise de parole d’Éric Dupond-Moretti dans laquelle il a évoqué le combat contre l’antisémitisme et a ensuite visé la gauche. Face à au « dernier mot » prononcé par le ministre de la Justice, certains politiques de la Nupes ont décidé de partir. Pourtant, lorsque la proposition de résolution, cosignée par trente-sept députés de gauche, a été évoquée par Jérémy Brossard sur le plateau de BFMTV, le ton est rapidement monté.

« Dans cette proposition de loi, que vous avez défendue, il est notamment question d’Apartheid concernant Israël : Est-ce qu’il n’y a pas là, une part d’ambiguïté ?« , a alors demandé le journaliste politique Jérémy Bossard. Une question qui a vite agacé Raquel Garrido. « Non ! Alors pardonnez-moi Jérémy mais votre travail c’est d’être journaliste politique et donc d’informer correctement vos téléspectateurs« , a d’abord lâché l’alliée de Jean-Luc Mélenchon, avant d’ajouter : « Ce que vous venez de dire, selon quoi il y aurait une proposition de loi Insoumise qui dit qu’Israël c’est de l’Apartheid, c’est faux ! Il n’y a pas de propositions de loi Insoumise, il y a une proposition de résolution communiste. […] Ce sont des sujets sur lesquels il ne faut pas raconter n’importe quoi. Vous avez dit n’importe quoi à l’instant Jérémy Brossard !« 

>> PHOTOS – Jean-Luc Mélenchon : découvrez les femmes qui ont compté dans sa vie

Raquel Garrido : cette fausse information qu’elle a démentie

Le 22 juin dernier, Le Point avait dévoilé que la présumée femme de ménage de Raquel Garrido et Alexis Corbière – décrite comme étant la « bonne à tout faire » – aurait été arrêtée par la police. Une « Algérienne de 36 ans, arrivée en France en 2008 grâce à un visa étudiant » qui, ce jour-là, aurait été contrôlée en compagnie de la fille de la députée Insoumise.

Une rumeur infondée que Raquel Garrido avait rapidement démentie auprès de Libération. « C’est faux, tout est faux« , avaient d’abord fait savoir Raquel Garrido et son époux, Alexis Corbière, avant de préciser : « Nous n’en avons pas. Venez à la maison, tout est en désordre. » Et de conclure, scandalisée : « Notre fille contrôlée dans la rue avec une Algérienne de 36 ans, c’est quoi ce délire ?« 

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

A propos de


  1. Raquel Garrido

Autour de

Source: Lire L’Article Complet