Vitaa, Gims et Dadju escroqués de 300 000 euros… le verdict tombe pour l’accusé !

C’est une décision que de nombreux artistes, dont Vitaa et Gims, attendaient avec impatience !


Ce mardi 1er juin, le tribunal correctionnel de Créteil a requis une peine de 18 mois de prison ferme à l’encontre de l’ancien manager de plusieurs artistes, notamment celui de Gims et Vitaa, pour avoir escroqué Universal Music France de près de 300 000 euros.

C’est le journal du Parisien qui annonce la nouvelle dans son édition du 1er juin. Entre 2014 et 2016, plusieurs factures ne correspondaient en fait pas avec les activités des différents labels. Parmi eux, le label Monstre Marin Corporation, celui de Gims, qui avait obtenu une subvention de 90 000 euros de la part de la major, pour un projet familial avec ses frères, dont Dadju, qui n’a finalement jamais vu le jour. De ce fait, le chanteur n’a donc jamais perçu cette somme…

Une situation qui a donc mis la puce à l’oreille, entraînant ainsi rapidement de nombreuses autres suspections en lien avec d’autres projets, ou déplacements. En effet, le manager se serait également servi de la notoriété des artistes pour ses dépenses personnelles, provoquant ainsi plusieurs mauvaises répercussions sur la réputation des chanteurs. C’est notamment le cas pour Vitaa, puisque l’accusé aurait obtenu le remboursement de frais de véhicules haut de gamme et de limousines, sous le nom de Vitaa, alors que la chanteuse n’avait rien demandé.

Si ce dernier a plaidé non coupable, “Jamais de ma vie je n’ai fait de fausses factures. C’est un milieu particulier, j’établis un budget pour un album et un contrôle de gestion valide, mon rôle est de fluidifier le système“, le procureur général n’a pourtant pas été convaincu par son discours, n’hésitant donc pas à annoncer une peine de prison ferme allant de 6 à 18 mois. Et si la décision finale ne sera prise que le 27 septembre prochain, les indices relatés par Le Parisien n’annoncent rien de très positif pour le directeur artistique puisque ce dernier aurait, touché un salaire entre 6000 et 7000 euros par mois à ce poste, mais s’est, en 2015, acheté une villa de 350 m2 à Marrakech, puis en 2017, une à Marne-la-Vallée, actuellement saisie jusqu’au procès…

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet