VIDÉO – Soprano : cette phrase de Jean-Marie Le Pen qui lui a fait “très mal”

Ce mardi 14 juin, Soprano était l’invité de C à vous pour évoquer le documentaire Soprano : à la vie, à la mort bientôt diffusé sur Disney+. En plateau, l’artiste s’est souvenu d’une phrase de Jean-Marie Le Pen qui lui a fait « très mal. »

A propos de


  1. Soprano


  2. Jean-Marie Le Pen

C’est une phrase qui n’a pas été sans conséquences pour Soprano et son entourage. Le 21 février 1995, Ibrahim Ali, un jeune homme âgé de 17 ans, a été tué par Robert Lagier, un colleur d’affiches du Front National, à Marseille. Une affaire qui a profondément marqué le rappeur de 43 ans. Invité sur le plateau de C à vous ce mardi 14 juin pour promouvoir le documentaire Soprano : à la vie, à la mort, celui qui est aujourd’hui père de famille est revenu sur cette sombre histoire. « Dans le documentaire, on en parle un peu, la vraie genèse de ce mot (cosmopolitanie, ndlr) est venue quand il y a eu la mort d’Ibrahim Ali par les colleurs d’affiches du Front National. À Marseille, on n’était pas habitués à tout ça. Nous on a grandi avec toutes les cultures mélangées« , a raconté Soprano.

« On ne connaissait pas tous ces trucs-là. Là, ça nous avait frappé. Depuis ce jour-là, je me suis dit : ‘il faut avoir un message rassembleur, parce que si on divise les gens, on va arriver à ce malheur-là’« , a-t-il expliqué, sur le plateau de C à vous, rappelant qu’Ibrahim Ali était d’origine comorienne. À l’époque, une phrase prononcée par Jean-Marie Le Pen au sujet de cet homicide l’a particulièrement choqué : « Dans le documentaire, on voit M. Le Pen parler et dire : ‘on a découvert qu’il y a des Comoriens à Marseille.’ Lui, il ne fait pas gaffe mais cette phrase fait très mal pour beaucoup de gens« , a confié Soprano, qui a ainsi voulu « rassembler les gens. » « Marseille pour nous, c’est la cosmopolitanie, ce n’est pas ça. Et du coup, c’est comme ça que j’ai appelé l’album. Tout mon concept est autour de ça« , a expliqué l’artiste.

Ses bouleversantes confidences sur sa tentative de suicide

Dans ce documentaire qui lui est consacré et qui sera diffusé ce mercredi 15 juin sur Disney+, Soprano a également fait de bouleversantes confidences sur la période de dépression qu’il a connue dans les années 2000. Alors qu’il était attendu sur scène avec les Psy 4 de la rime, le rappeur marseillais a sombré dans une chambre d’hôtel : « Je vais jusqu’en dehors de Marseille. Je trouve une sorte de petit hôtel abandonné, je rentre dedans. Je suis allongé et je réfléchis. J’avais acheté un petit pack de bières. Mais j’ai jamais bu d’alcool. Je me suis dit que, peut-être, ça allait me donner le courage de faire une connerie et de me casser de ce monde pourri« , a raconté l’interprète de Forrest, selon des propos rapportés par Télé-Loisirs. Persuadé qu’il allait « mourir« , il a finalement connu « un moment de lumière« . L’artiste a finalement repris ses esprits et s’est rendu au concert qui était prévu avec son groupe. « J’ai cru que j’étais le messie ! […] Et là, dans ma tête, j’ai le déclic », a confié celui qui a été « guéri » par sa femme Alexia.

Crédits photos : Capture d’écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet