VIDEO Sandrine Kiberlain : cette belle proposition qu’elle a failli refuser

En 2001, Sandrine Kiberlain a eu le privilège de siéger dans le jury de la cinquante-quatrième édition du Festival de Cannes. Une rare opportunité qu’elle a malheureusement failli refuser, pensant au début qu’il s’agissait d’un canular !

Sandrine Kiberlain

À cinquante-trois ans, Sandrine Kiberlain est l’une des actrices françaises les plus connues de sa génération. Depuis 1986, l’ex-compagne de Vincent Lindon a en effet tourné dans plus d’une soixantaine de longs-métrages sous la houlette de certains des plus grands cinéastes de l’Hexagone. Après avoir obtenu le César du Meilleur espoir féminin en 1996 pour En avoir (ou pas), elle remporte finalement le César de la Meilleure actrice en 2014 pour son interprétation de la juge Ariane Felder dans 9 mois ferme d’Albert Dupontel. En 2020, elle passe finalement derrière la caméra et réalise son premier long-métrage, Une jeune fille qui va bien, actuellement présenté au Festival de Cannes dans la section Semaine de la critique. Ce n’est bien évidemment pas la première fois que la mère de Suzanne Lindon participe au célèbre festival de cinéma puisqu’elle a même eu l’honneur d’être membre du jury !

Problème de légitimité

C’était il y a vingt ans, en 2001, alors que Liv Ullman, la muse d’Ingmar Bergman, était présidente du jury. Alors âgée de trente-trois ans, Sandrine Kiberlain a été invitée à siéger aux côtés de Charlotte Gainsbourg, Mathieu Kassovitz ou encore Terry Gilliam. Une belle nouvelle qui lui avait été annoncée par téléphone par Gilles Jacob, l’ancien président du Festival de Cannes. « C’était fou ! », a raconté l’actrice à Patrick Cohen sur le plateau de Cannes à la maison le vendredi 9 juillet, expliquant tout d’abord avoir cru à un canular. Elle ira même jusqu’à raccroché au nez de Gilles Jacob : « J’étais vraiment jeune… explique t-elle. Peut-être même, c’est ce qu’on se dit avec Thierry Frémaux, que j’étais trop jeune pour savourer pleinement et me sentir légitime ». D’une nature très modeste, elle avait récemment expliqué avoir refusé l’Ordre national du mérite, révélant n’avoir pas « l’impression de le mériter ».

Source: Lire L’Article Complet