VIDÉO – « Pour ne pas faire honte à leur famille » : Laurent Gerra égratigne quelques chanteuses

Invité de « Télématin » sur France 2 ce dimanche 26 décembre, Laurent Gerra n’y est pas allé de main morte sur ces chanteuses actuelles qui ne sont connues que sous leur prénom.

Quelques chanteuses risquent d’être égratignées. Ce dimanche 26 décembre, Laurent Gerra était invité sur le plateau de Télématin, l’émission matinale de France 2 présentée par Damien Thévenot et Johanna Ghiglia. Le célèbre humoriste, chroniqueur et imitateur, dont l’imitation de Jean Castex a récemment fait sensation, en a profité pour s’en prendre à certaines chanteuses actuelles. « J’écouterais plus Brassens que les chanteuses qui n’ont qu’un prénom« , a affirmé Laurent Gerra, avant de renchérir : « Pour ne pas faire honte à leur famille, elles ne donnent pas le nom. » Une pique que l’on peut imaginer directement envoyée à des artistes telles que Louane, Angèle, Pomme, Yseult, Suzanne… qui ont suivi la tendance actuelle de n’utiliser qu’un prénom (pas toujours le leur) comme nom de scène.

Avant ce passage, l’humoriste et ancien cobaye du CNRS a confirmé qu’il était définitivement de l’ancienne école en terme de musique. La présentatrice Johanna Ghiglia a interpellé Laurent Gerra sur le fait qu’il était, selon ses mots, davantage « [Yves] Montand et [Gilbert] Bécaud que Booba et Gims« . « Certaines personnes vous jugent passéiste et nostalgique« , lui a-t-elle alors indiqué. « J’assume« , a répondu l’imitateur.

>> Découvrez PHOTOS – Laurent Gerra, en couple avec Christelle Bardet depuis 2012

« Ce n’est pas de la misogynie »

Encore plut tôt dans l’émission, le chroniqueur de RTL, par ailleurs très rancunier, a par ailleurs évoqué les imitations lui donnant le plus de fil à retordre. Alors que le présentateur Damien Thévenot lui demandait quelles étaient pour lui ces personnes les plus difficiles à imiter, Laurent a Gerra a répondu : « Les femmes. » Il s’est ensuite empressé d’ajouter en souriant : « Enfin, les femmes, il faut faire attention maintenant, quand je dis les femmes, c’est parce que je n’ai pas la tessiture. Ce n’est pas de la misogynie.« 

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet