VIDÉO – “Personnellement, ça m’emmerde !” : Coralie Dubost ne mâche pas ses mots

Invitée sur le plateau de “C ce soir” (France 5) le 5 janvier, Coralie Dubost est revenue sur l’adoption en cours du pass vaccinal. La députée de La République en Marche a tapé du poing sur la table face au manque d’adhésion pour cette mesure.

Après trois jours de négociations pour le moins mouvementés, le pass vaccinal a été adopté en première lecture par les députés le 6 janvier. Invitée à débattre de la question sur France 5 le mercredi 5 janvier dans le cadre de l’émission C ce soir, Coralie Dubost s’est insurgée face aux propos de l’essayiste Mathieu Slama déclarant que le gouvernement menait une politique “autoritaire pour sauver des vies”. “On ne va pas jouir de la même façon de nos droits et libertés individuelles parce que notre collectif est attaqué par un virus”, a ainsi rétorqué la députée LREM. Et de poursuivre : “Et ça, personnellement, ça m’emmerde et ça emmerde beaucoup de personnes, mais c’est le réel.

Les propos de Coralie Dubost ont quelque peu fait écho à la phrase d’Emmanuel Macron prononcée dans les colonnes du Parisien le 4 janvier : “Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder.” Pour la députée, impossible de ne pas serrer la vis face à l’avancée du Covid-19 et de ses variants dans l’Hexagone. “Ce n’est pas agréable, mais le Covid disparaîtra un jour, on reviendra en démocratie”, s’est-elle ainsi justifiée avant de réaffirmer l’implication du pouvoir pour faire bouger les choses : “Vous ne pouvez pas dire que le parlement ne sert à rien. […] On passe notre temps à modifier des textes.

https://www.instagram.com/p/CYYmqkdsu_m/

A post shared by Coralie Dubost (@co.dubost)

Le poing levé contre l’opposition vaccinale

Coralie Dubost est sur tous les fronts pour défendre coûte que coûte la stratégie vaccinale du gouvernement. Sur son compte Instagram le 5 janvier, l’ancienne compagne d’Olivier Véran avait déjà fustigé ses adversaires : « À l’Assemblée nationale, il y a ‘la Liberté’, pour laquelle je me lève chaque matin. Et puis il y a ‘la Farce’ des oppositions qui obstruent les débats sur l’organisation de nos libertés en période de crise sanitaire, inlassablement, chaque soir, jusqu’à 2 h du matin…« 

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : capture d’écran C ce soir France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet