VIDÉO – Pascal Praud charge Stephane Séjourné dans un édito enlevé

Ce jeudi 3 juin, Pascal Praud a commencé son émission L’heure des pros sur Cnews avec un édito chargeant Stéphane Séjourné à propos de son projet de limiter les prises de parole des éditorialistes.

Pascal Praud n’a pas mâché ses mots dans l’émission L’heure des pros sur Cnews, ce jeudi 3 juin. La raison ? La veille Stéphane Séjourné, proche conseiller d’Emmanuel Macron, a affirmé dans le journal L’Opinion et au micro de France Inter sa volonté que les prises de parole des éditorialistes “les plus engagés” soient décomptées. Ainsi, l’exécutif lance une offensive contre Eric Zemmour à l’affiche de Face à l’info, diffusée tous les jours de 19h à 20h sur Cnews.

Une nouvelle qui a fait vivement fait réagir Pascal Praud qui a décidé d’introduire son émission avec un édito à charge : “Dans un entretien accordé au journal ‘L’Opinion’, il regrette le temps de la censure comme il déplore l’époque du pluralisme. Monsieur Séjourné imagine revoir l’arsenal législatif et réglementaire pour contrôler le contenu éditorial d’une chaîne de télévision.” Et d’indiquer ensuite que “Monsieur Séjourné n’aime pas CNews. Ainsi, ravive-t-il l’esprit des grandes purges. Robespierre n’est pas mort. Monsieur Séjourné est son héritier.” Sans oublier la partie où le présentateur dit que “si on poussait un peu monsieur Séjourné dans ses retranchements, il enverrait Eric Zemmour au goulag et votre serviteur en Sibérie.” Des propos virulents contre le conseiller du chef de l’Etat.

Pascal Praud charge contre les médias de gauche

Au-delà du projet de Stéphane Séjourné, le journaliste de 56 ans a soulevé un autre problème : l’absence de réaction des médias de gauche. Il a affirmé que si les mêmes propos avaient été tenus par un conseiller de Nicolas Sarkozy, “le journal Le Monde aurait expliqué que Nicolas Sarkozy est un dictateur. Télérama appellerait au sursaut républicain. Franco ou Pinochet illustreraient la Une de Libération.” S’en est suivi un débat animé, comme à son habitude.

Crédits photos : SCREENSHOTS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet