VIDEO Mort de Michel Fourniret : son fils se confie sur sa réaction après l’annonce de son décès

Mercredi 12 mai, Selim Fourniret, fils de Michel Fourniret, était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste pour évoquer la mort de son père. Il s’est dit “soulagé”, précisant qu’il n’avait pas été prévenu du décès du tueur en série.

Michel Fourniret

Hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière, Michel Fourniret présentait des problèmes respiratoires et cardiaques. Il avait été placé dans le coma. Coma irréversible. Le tueur en série est finalement décédé, à l’âge de 79 ans, samedi 8 mai. Condamné à la prison à perpétuité pour les meurtres de huit femmes, il était mis en examen pour les assassinats d’Estelle Mouzin, Lydie Ligé, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domèce. Et les victimes de Michel Fourniret seraient beaucoup plus nombreuses. Des meurtres pour lesquels il ne sera certainement jamais jugé.

Mercredi 12 mai, Selim Fourniret, fils de Michel Fourniret, était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, avec le journaliste Oli Porri Santoro, qui a interviewé le tueur en série en prison et a écrit l’ouvrage Le fils de l’ogre. Selim Fourniret s’est dit “soulagé” de la mort de son père. “Comme, je l’espère, pour les proches et les familles des victimes reconnues”, a-t-il précisé, ajoutant : “Je suis quand même désolée pour les familles des victimes non retrouvées, non avouées”. Il a également noté que son père ne parlait plus : “Est-ce qu’il aurait parlé un jour ?”, a-t-il interrogé.

La fausse commune est très bien

Le fils de Michel Fourniret n’a pas été prévenu du décès du meurtrier. “J’ai eu une notification sur le téléphone disant “Michel Fourniret sous respirateur, pronostics de vie engagé”, quelques heures après, j’ai reçu une tonne de notifications pour dire qu’il était mort, a décrit Selim Fourniret. Ce n’est que quelques jours plus tard qu’il a été contacté par les autorités. “Ce matin, la police lui a téléphoné pour lui demander s’il acceptait de prendre en charge les frais pour la sépulture”, a expliqué Oli Porri Santoro. Sa réponse : “Que la fausse commune est très bien”.

Selim Fourniret avait vu Michel Fourniret pour la dernière fois en prison en 2016. Depuis, il n’avait plus vraiment de nouvelles : “J’ai appris dernièrement qu’il avait été hospitalisé, en avril, il me semble, après je n’ai pas eu de nouvelle, je ne m’y suis pas intéressé. Et il est mort, bon débarras, ça fait des frais en moins pour les contribuables”. Et des convocations en moins pour lui, régulièrement appelé pour confirmer ou infirmer les dires de son père : J’espère être tranquille à présent.”

Source: Lire L’Article Complet