VIDÉO – Marine Le Pen absente pour une “urgence médicale” : Jordan Bardella répond aux interrogations

Ce jeudi 24 novembre, Marine Le Pen n’a pas participé au vote de l’inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution. Invité sur France Info, au lendemain du scrutin, Jordan Bardella a pris sa défense en expliquant son absence à l’Assemblée nationale.

« Marine Le Pen est comme tout le monde ». Ce jeudi 24 novembre, l’Assemblée nationale a voté l’inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution. Dans l’hémicycle, la cheffe de file du Rassemblement national était la grande absente. Invité dans l’émission 8.30 sur France Info, au lendemain du scrutin, Jordan Bardella a fait savoir qu’elle a été contrainte de s’éclipser des lieux en raison « de problèmes médicaux ».

« Hier, elle a eu une petite urgence médicale qui l’a empêchée de participer au vote, poursuit le nouveau président du Rassemblement national. Elle était présente le matin pour proposer son amendement ». Pour autant, Marine Le Pen aurait « fait savoir » que si elle avait été présentée au moment du vote, elle se serait « abstenue », poursuit l’homme politique de 27 ans.

Les députés votent l'inscription de l'IVG dans la Constitution : Marine Le Pen "a une petite urgence médicale qui l'a empêchée de participer au vote", explique Jordan Bardella qui assure que le RN n'est pas contre l'avortement et qu'un referendum "n'est pas utile". pic.twitter.com/f0pzJk6WbO

>> PHOTOS – Découvrez les hommes qui ont compté dans la vie de Marine Le Pen

Jordan Bardella prend la défense de Marine Le Pen

Interrogé sur la position de la fille de Jean-Marie Le Pen quant à l’inscription de l’avortement dans la Constitution, il répond : « Ce qui a été voté est un compromis de ce que Marine Le Pen avait défendu. C’est-à-dire de constitutionnaliser la loi Veil ». Quant au danger qui pourrait planer autour du droit à l’IVG, il estime qu’il n’y en a pas « pour une raison très simple (…) : il n y a un seul grand mouvement politique, en France aujourd’hui, qui propose de remettre en cause la loi Veil ». « Nous, nous sommes des défenseurs de la loi Veil (…), et nos députés ont été élus sur le respect de cette loi », poursuit-il assurant que le « sujet » était « la constitutionnalisation, ou non, du droit à l’avortement ».

En Jordan Bardella, Marine Le Pen a donc trouvé un fidèle allié prêt à la défendre, mais aussi son successeur. Interrogé sur leur lien, sur France Info, le 21 septembre dernier, le premier a confié qu’ils avaient « une relation de très, très grande confiance ». Avant de conclure : « Elle m’a confié la présidence par intérim, après m’avoir confié la tête de liste aux élections européennes… Moi, je veux continuer ce qu’elle a commencé à faire. Je pense que dans cinq ans, nous arriverons aux responsabilités« .

Crédits photos : Capture d’écran France Info

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Jordan Bardella

  • Marine Le Pen

À découvrir en images

PHOTOS – Découvrez les hommes qui ont compté dans la vie de Marine Le Pen



La candidate pose fièrement avec les hommes de son parti : son ex-mari Louis Alliot et Jordan Bardella avec lors du congrès du Rassemblement National (RN) à Perpignan, en 2021.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet