VIDÉO – « Le virus circulera quand même » : vaccin ou traitement, Martin Blachier pessimiste au sujet du Covid

Martin Blachier était l’invité de Pascal Praud ce mardi 23 novembre pour avoir son avis au sujet de la 3e dose de vaccin ainsi que de la 5e vague du Covid-19. L’épidémiologiste affirme sur le plateau de l’Heure des Pros sur Cnews que même si la population se fait massivement vacciner, le virus circulera toujours.

Pascal Praud a notamment reçu dans son émission l’Heure des Pros Martin Blachier, ce mardi 23 novembre. Lors de son passage, le médecin a créé une angoisse générale sur le plateau de Cnews en faisant quelques révélations au sujet de la pandémie du coronavirus. D’après lui, peu importe les décisions du gouvernement, « la réalité est qu’au bout d’un moment (le virus) circulera quand même ». Concernant la 3e dose de vaccin, soit elle sera « extrêmement efficace sur le long terme et effectivement ça pourra éteindre l’épidémie », soit elle « va avoir un effet sur la transmission qui va s’atténuer dans le temps ». Le virus circulera et créera alors de l’immunité avec « un impact modéré sur la population ».

Martin Blachier explique que « la messe va se dire dans les quelques mois qui vont venir ». La 5e vague est actuellement « en train d’immuniser fortement la population ». La 3e dose du vaccin ne réussira pas à la rattraper, l’épidémiologiste en est certain. Le pic aura lieu pendant la période de Noël. La population française n’aura donc pas « le temps de massivement » se faire vacciner avant. Une réalité qui ne présage rien de catastrophique puisqu’il clame que « la meilleure immunité et l’immunité naturelle ».

Immuniser la population

Pourquoi la meilleure immunité serait celle que notre corps crée naturellement ? « Quand vous prenez la 3e dose, des anticorps remontent très fort, mais comme on n’a pas de recul on ne sait pas jusqu’à combien de temps », explique le médecin français. En revanche, « on sait que l’immunité naturelle dure depuis que les gens ont attrapé le virus ». Malgré cette affirmation, le gouvernement ne peut pas laisser la population se faire contaminer dans le but d’être immunisé naturellement sur un plus long terme. Il y aurait trop de « pertes humaines » ainsi que « des conséquences sociétales ».

Crédits photos : Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet