VIDÉO – « Je me faisais appeler Michael… » Joyce Jonathan raconte ces années où elle se prenait pour un garçon

Un témoignage émouvant ! Le 8 janvier, invitée dans l’émission Un dimanche à la campagne sur France 2, Joyce Jonathan s’est livrée avec beaucoup de sincérité au sujet de son enfance. Pendant plusieurs années, la petite fille se prenait pour un garçon.

Des confidences étonnantes. Joyce Jonathan était invitée dans l’émission Un dimanche à la campagne, diffusée sur France 2 ce 8 janvier. Auprès de Frédéric Lopez, la jeune femme de 33 ans a expliqué s’être fait passer pour un garçon dans son enfance. Tout a commencé alors que la petite fille était au CP. Joyce Jonathan – qui a expliqué avoir été « sujette à la culpabilité » parce qu’elle avait compris, via des discussions, que sa mère aurait aimé avoir un garçon en troisième enfant – s’est « transformée en garçon pendant des années ».

À l’époque, celle qui est maman d’une petite Ghjulia, était « en mode ‘racaille’ ». Selon son témoignage sur le plateau de France 2, elle était « insupportable dans [sa] façon de s’habiller », car elle souhaitait ressembler à un garçon à tout prix. « Je me faisais appeler Michael. […] J’ai été Michael pendant trois ou quatre ans« , a-t-elle notamment confié au sujet de cette période peu ordinaire de sa vie.

Joyce Jonathan : ce jour où elle a « reswitché » en fille

« Je voulais avoir les cheveux courts, et quand j’arrivais en classe, qu’on [nous] disait ‘les filles d’un côté, les garçons de l’autre’, j’allais du côté de [ces derniers], a ensuite longuement détaillé l’artiste auprès de Frédéric Lopez. La maîtresse était exaspérée et j’avais un nombre [conséquent] de mots dans mon carnet de correspondance. »

Toujours dans Un dimanche à la campagne, l’auteure-compositrice-interprète, pianiste et guitariste s’est souvenue avoir eu un jour « une discussion très solennelle » avec sa maman. Après avoir constaté que l’enfant récoltait autant de mots dans son carnet, celle-ci lui a demandé ce qu’il se passait. Des propos qui ont poussé son enfant à se livrer sur ce sentiment de culpabilité qui la tenaillait. Joyce Jonathan – rassurée sur le fait que sa maman l’avait aimée dès le premier jour – aurait ensuite « reswitché » en fille : « Je ne m’en souviens plus très bien, mais je suis allée chercher des barrettes et je lui ai demandé de me [les] mettre. » Des souvenirs émouvants… qu’elle racontera peut-être un jour à sa fille ?

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture France 2

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Joyce Jonathan

Autour de

Source: Lire L’Article Complet