VIDEO Incroyables transformations : Nicolas Waldorf se déguise avec les vêtements d’une candidate, les expertes sous le choc

Cassandra a franchi les portes de l’atelier d’Incroyables transformations pour accompagner son amie Jennifer, jeune femme gothique en recherche de changement. Cassandra a dévoilé quelques pièces fortes du dressing de sa copine sur lesquelles Nicolas Waldorf a immédiatement fait main basse…

Nicolas Waldorf

Cassandra et Jennifer se connaissent depuis de longues années et ont traversé ensemble à la vingtaine une période “gothique”. Si Cassandra désormais dans la trentaine a depuis évolué, Jennifer elle, est restée bloquée dans la même phase comme le prouvent les vêtements que Cassandra dévoile aux experts -incrédules – de l’émission, Charler Carter, Ludivine Aubourg et Nicolas Waldorf. Soutien-gorge à picots, corset noir de dentelle, ou de latex luisant, les pièces très provocantes laissent les professionnels d’Incroyables transformations un peu sidérés. “C’est très sexy quand même, franchement ça fait un peu sadomaso indique la très chic Américaine spécialiste de mode. ” Je ne porterais jamais ça dans la rue ni dans une soirée d’ailleurs“, affirme-t-elle, désolée.

Bonjour je m’appelle Satania !

Nicolas Waldorf lui, a envie de tenter l’expérience. “Se déguiser c’est la vie c’est essentiel pour rester en bonne santé“, lance-t-il mutin avant d’enfiler une perruque noire, de piquer un short de Ludivine Aubourg, et d’enfiler le soutien-gorge à pointes de Jennifer. L’apparition saisissante du coiffeur fait hurler Charla : “Oh my God ! Non mais franchement et maintenant tu comprends pourquoi j’ai pas voulu ! “. “Bonjour je m’appelle Satania et j’ai 2 300 avant Jésus Christ mais mes p*tains de parents disent que j’ai 15 ans“, explose Nicolas Waldorf très inspiré mimant une adolescente en pleine crise. Cassandra estime que la ressemblance avec Jennifer est réelle, ce qui plonge Charla et Ludivine qui n’ont pas encore vu la candidate dans la consternation. “Je peux rester comme ça ?“, demande Nicolas Waldorf enthousiaste. La réponse de ses binômes est sans appel, c’est un grand non. Vade retro Satania, résume Ludivine Aubourg avant d’accueillir enfin la candidate du jour…

Source: Lire L’Article Complet