VIDÉO – François Cluzet « fou de joie » quand une femme lui sourit dans la rue : son amusante confidence

En couple avec Narjiss Slaoui depuis une dizaine d’années après une relation avec la comédienne Valérie Bonneton, avec laquelle il a eu deux enfants, François Cluzet a pourtant connu une misère affective, comme il l’a reconnu sur le plateau de C à vous. L’acteur y a fait une amusante confidence.

Invité dans C à vous, ce 6 octobre, pour y faire la promotion de son dernier film, intitulé L’homme de la cave, François Cluzet a partagé quelques étonnantes confidences sur ses débuts. Et notamment la misère sociale mais surtout affective qu’il a connu. L’acteur, aujourd’hui marié à Narjiss Slaoui, il est le papa de quatre enfants; Blanche, dont la mère est Chantal Perrin, Paul, fruit de ses amours avec Marie Trintignant, et enfin Joseph et Marguerite, ses enfants avec Valérie Bonneton. Pourtant, il a toujours en tête des souvenirs d’un besoin de revanche. Et lorsqu’une femme lui sourit dans la rue, il a avoué être toujours aussi « fou de joie ».

« Je viens d’en bas j’ai été humilié, j’ai connu une misère affective terrible, une misère sociale pendant des années », a-t-il fait savoir. Des années où lorsqu’il venait dans le magasin de journaux de son père, dans le VIIe arrondissement, il admirait avec beaucoup d’envie les « femmes très belles, très grandes », et « les mecs vachement bien sapés ». « L’injustice sociale me rendait fou quoi« , a-t-il confié à Anne-Elisabeth Lemoine.

« Quand une femme me sourit dans la rue, je suis fou de joie »

Révélant une confidence amusante sur sa motivation pour devenir comédien : « Avec cette histoire d’acteur, je me suis dit si je réussis peut-être que les femmes vont me sourire dans la rue. » « C’est pour ça que quand une femme me sourit dans la rue, je suis fou de joie je me dis j’ai fait ce métier pour ça », a-t-il conclu.

Crédits photos : Capture d’écran / France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet