VIDÉO – Éric Zemmour et Sarah Knafo, révélations sur leur couple : “C’est peut-être un détail mais ça dit beaucoup…”

En six mois d’enquête, les auteurs de L’intrigante Sarah Knafo (éditions Robert Laffont), Ava Djmashidi et François-Xavier Ménage, ont pu observer l’étonnant fonctionnement d’Éric Zemmour et de sa compagne, qui est avant tout sa plus proche conseillère. Et son rôle est déterminant, comme l’ont expliqué les deux journalistes sur France Inter.

« Sans Sarah Knafo, il n’y aurait pas la campagne. » Éric Zemmour reconnaît lui-même cette idée portée par les journalistes Ava Djmashidi et François-Xavier Ménage dans leur livre L’intrigante Sarah Knafo, publié aux éditions Robert Laffont. « C’est un binôme. Donc, en ce sens, l’un nourrit l’autre. Mais je ne pense pas qu’on ait déjà vu, en tout cas ces dernières années, des directeurs de campagne qui choisissent absolument tout« , a révélé ce mardi 24 mai le grand reporter de TF1 sur les ondes de France Inter. Avec sa consoeur du magazine Elle, il a enquêté pendant six mois sur la principale conseillère d’Éric Zemmour, qui est aussi sa compagne.

« Elle connaissait les courbes d’audience de toutes les chaînes de télévision, de toutes les radios. Elle pouvait savoir ce qui avait chuté ces deux derniers mois pour ensuite savoir précisément chez qui aller », a rappelé François-Xavier Ménage. Avant d’ajouter : « Elle a également une équipe dédiée. C’est elle qui va constituer l’équipe d’Éric Zemmour. Elle choisit des jeunes. » Jeune, Sarah Knafo l’est elle-même. À seulement 28 ans, elle a mené la campagne de front, au plus près du candidat. Bien plus qu’une simple collaboratrice. « De tous les candidats à la présidentielle, c’est la seule [conseillère] qui partageait le bureau du candidat. C’est peut-être un détail, mais souvent dans le pouvoir la géographie des bureaux dit beaucoup », a analysé Ava Djamshidi au micro de France Inter.

> Découvrez les photos de Sarah Knafo et Éric Zemmour lors de leur week-end en Provence

« Une manière de montrer l’importance qu’elle pouvait avoir »

Au sein du dispositif, Sarah Knafo semble être comme l’alter ego du candidat de Reconquête !. « C’est vrai que le fait de les voir comme ça partager, travailler ensemble, face à face dans leur QG de campagne, c’était aussi une manière de montrer l’importance qu’elle pouvait avoir et également l’importance de toute cette jeunesse qu’elle a constituée notamment autour du groupe Génération Z qui a été essentiel dans le dispositif de cette campagne », explique la co-auteure de L’intrigante Sarah Knafo. En véritable tacticienne politique, elle a, d’après la journaliste, réussi à mobiliser une partie de la jeunesse en faveur de son candidat. « On se rend compte qu’il y a l’émergence d’une frange beaucoup plus radicale qui n’avait pas réussi à se constituer politiquement et cette bascule vers un mouvement politique, c’est Sarah Knafo qui la fait« , a expliqué Ava Djamshidi. Cela n’a pas suffi pour l’élection présidentielle, mais Sarah Knafo n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet