VIDEO – Eric Dupond-Moretti « reparti la culotte sur la tête » : Sébastien Chenu ose une familiarité

Sur le plateau de CNews, ce lundi 19 juillet, Sébastien Chenu a évoqué la mise en examen d’Eric Dupond-Moretti en encourageant la démission du ministre de la Justice.

Ce lundi 19 juillet, Sébastien Chenu était l’invité de La Matinale de CNews. Sur le plateau de nos confrères, le porte-parole du Rassemblement national a donné son avis sur différents sujets d’actualité, dont la mise en examen d’Eric Dupond-Moretti pour “prise illégale d’intérêts”. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas mâché ses mots et dit ce qu’il pensait du gouvernement. Il a notamment rappelé, que mis à part le garde des Sceaux, d’autres hommes publics ont eu des déboires avec la justice, alors qu’ils avaient des postes importants.

Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale a lui aussi été mis en examen, tandis que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a été “mis en cause dans une affaire de viol”. Ce n’est pas tout, puisque comme le souligne le député, des ministres “ont démissionné pour des histoires d’emplois fictifs”. “Ce gouvernement n’a, pour le coup, pas été au niveau d’exemplarité auquel il se disait devoir être”, a estimé Sébastien Chenu, avant de donner les raisons pour lesquelles, selon lui, Eric Dupond-Moretti aurait d’ores et déjà dû démissionner : “Il y a son histoire d’impôts aussi, qui n’est pas claire. Il ‘oublie’ de déclarer 300 000 euros. Je ne sais pas si vous avez oublié de déclarer 300 000 euros. Je vous souhaite de pouvoir les payer (…) ça me semble absolument énorme, quand on est garde des Sceaux.”

Une présomption d’innocence toutefois respectée

Sébastien Chenu a également parlé de l’échec du ministre aux précédentes élections régionales, durant lesquelles ce dernier a présenté sa candidature dans les Hauts-de-France. Sans tourner autour du pot, il a affirmé : “Lui qui voulait chasser les électeurs du Rassemblement national du Pas-de-Calais est reparti la culotte sur la tête.” “Donc, il y a eu plusieurs raisons pour lesquelles Eric Dupond-Moretti aurait dû rendre son tablier”, a ajouté le représentant de l’ancien parti du FN. Malgré tout, il a tenu à rappeler qu’il y a la “présomption d’innocence” et qu’il laisse donc la justice faire son travail.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran CNews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet