VIDEO – Emotion chez Laurence Ferrari après la mort de Maradona : « Comme si on mettait des énarques sur un terrain de foot »

Pascal Praud était l’invité de Laurence Ferrari ce mercredi 25 novembre, sur CNews, pour réagir au décès de la légende du foot, Diego Maradona. Sur le plateau, l’émotion était palpable, entre deux phrases plus humoristiques de la journaliste.

Diego Maradona est mort ce mercredi 25 novembre à l’âge de 60 ans d’un arrêt cardiaque ce 25 novembre, dans la matinée. La légende du ballon rond a été victime un arrêt cardio-respiratoire à son domicile et les équipes de secours ne sont pas parvenues à le réanimer. Le monde du sport est sous le choc, autant que les passionnés de foot à l’instar de Pascal Praud. Ce mercredi soir, le journaliste a voulu rendre un bel hommage au sportif disparu dans Punchline, l’émission de Laurence Ferrari, sur CNews.

Celui qui a raillé Laurent Joffrin est revenu sur la célèbre “main de Dieu“, en 1986, lors du match Argentine / Angleterre. Pascal Praud a regretté que l’arbitrage vidéo soit désormais légion lors des matchs, supposant qu’en 2020, la “main de Dieu” aurait peut-être été condamnée avec ce système de contrôle des gestes des joueurs. “Ça a judiciarisé le football et ça a donné le pouvoir à des petits hommes gris“, a-t-il regretté, précisant qu’il était auparavant pour sa mise en place. Laurence Ferrari a alors place un trait d’humour dans cette ambiance pesante en lançant : “Comme si on mettait des énarques sur un terrain de foot”.

Pascal Praud a ensuite dénoncé les sportifs “trop propres“, contrairement à un Diego Maradona qui était un homme d’excès. “Il incarnait une génération“, a-t-il estimé, et que Laurence Ferrari n’ajoute au sujet des nouveaux footballeurs : “Ils ont des carrières marketings. Ils ont des agents qui disent ce qu’ils doivent dire ou porter.

Crédits photos : Capture image : CNews

Source: Lire L’Article Complet