VIDÉO – Dalida moquée pour son strabisme : ces horribles surnoms auxquels elle a eu droit

Trente-cinq après sa disparition, Dalida a fait son retour sur le petit écran grâce à une véritable prouesse technologique. Dans l’émission L’hôtel du temps, diffusée ce lundi 2 mai sur France 3, la chanteuse s’est confiée sur ce complexe qui a marqué sa vie.

Avec ses longs cheveux blonds, ses longues jambes fuselées et son sourire ravageur, Dalida était une beauté sans pareille. Malgré les éloges sur son physique, ses tenues et son charme naturel, la chanteuse a souffert d’un gros complexe physique. Invitée d’honneur de l’émission L’Hôtel du temps présentée par Thierry Ardisson, ce lundi 2 mai sur France 3, l’interprète de Mourir sur scène s’est confiée sur son strabisme qui a marqué son enfance voire « sa vie ». À dix mois, Dalida a été victime d’une ophtalmie, une maladie courante infectant les yeux. « Les médecins ont demandé qu’on me bande les yeux pendant quarante jours, ça me rendait folle », s’est-elle souvenue. Et d’ajouter : « Il a fallu que mes parents m’attachent les mains pour que je n’arrache pas le bandeau ».

Après avoir été privée de ce sens pendant plusieurs jours, la sœur d’Orlando retirait ses bandages. Cependant, l’infection s’était aggravée. « C’était plein de pus et en plus je louchais. Strabisme convergeant. Mon père voulait tuer le médecin », a-t-elle précisé au journaliste. Dès lors, Dalida a subi les moqueries dans la cour de récréation. En raison de ce problème optique, l’amante d’Alain Delon devait porter des lunettes « avec des verres épais comme des culs de bouteille ». Un accessoire qui a été à l’origine de surnoms peu flatteurs, comme l’a détaillé l’artiste. « Alors ça a été la grenouille, la bigleuse, ou quatre zyeux », a-t-elle confié. Pour remédier à ce problème, l’artiste a subi « cinq opérations » dont « la première à 18 mois, la deuxième à quatre ans et la troisième à seize ans ». Entre les interventions chirurgicales et les rééducations, Dalida a vécu un vrai calvaire. « Tout le monde porte sa croix sur la terre, moi c’était mes yeux », a-t-elle conclu.

PHOTOS – Dalida : Alain Delon, Michel Drucker… ces hommes qui ont marqué sa vie

Dalida souvent imitée par Thierry Le Luron

Comme de nombreuses personnalités françaises, Dalida a été l’une des victimes de Thierry Le Luron. S’il n’a pas toujours été très tendre avec la belle Égyptienne, l’humoriste a remis les pendules à l’heure concernant ses imitations. « Avant d’imiter Dali, je l’appelais toujours pour la prévenir de ce que j’allais dire« , a-t-il avoué à Thierry Ardisson. Un détail qui a échappé à la principale intéressée. Pour elle, Thierry Le Luron a bien souvent été « féroce » à son égard. Cependant, pour la chanteuse décédée il y a trente-cinq ans, ceci appartient au passé. « Qui aime bien châtie bien, il a bien fallu que je prenne le proverbe à la lettre« , a-t-elle indiqué.

Crédits photos : Capture d’écran l’Hôtel du temps – France 3

Autour de

Source: Lire L’Article Complet