VIDÉO : Christophe Beaugrand et Ruquier médusés face à Jordan Bardella et ses propos sur la GPA

Samedi 16 octobre, deux mondes totalement opposés étaient réunis dans l’émission « On est en direct » sur France 2. D’un côté, Jordan Bardella, contre la GPA, et de l’autre Christophe Beaugrand, papa d’un petit garçon via cette pratique médicale.

Des propos qui interpellent. Laurent Ruquier et Léa Salamé ont reçu Jordan Bardella sur le plateau de l’émission On est en direct sur France 2, ce samedi 16 octobre. Interrogé sur des faits de société, le numéro 1 du Rassemblement National a donné son opinion sur la GPA. Sauf que, Christophe Beaugrand, papa d’un petit garçon via cette pratique médicale, était également présent. Les deux hommes ont deux opinions divergentes sur le sujet donc.

Jordan Bardella a d’abord commencé par expliquer que « ce qui est technologiquement possible n’est pas toujours humainement souhaitable. Le droit, les lois ne peuvent pas s’adapter à tous les désirs illimités des hommes. Je ne pose pas de jugement moral sur tout cela. » Avant d’ajouter : « mais dans une société marchante où tout s’achète et tout se vend, le corps et la famille doivent conserver une dimension sacrée. Je suis en désaccord avec le fait de payer une femme pour qu’elle porte un enfant, c’est à dire payer son ventre, n’est pas souhaitable….» Une explication qui a interloqué les présentateurs, mais également l’animateur de TF1 et a donné lieu à un débat autour de ce sujet encore tabou dans la société.

https://www.instagram.com/p/CVBaEd-Mz2Y/

A post shared by Christophe Beaugrand (@tof_beaugrand)

Christophe Beaugrand papa : son long parcours

Le 7 octobre dernier, Christophe Beaugrand et son compagnon, Ghislain, ont publié Fils à papa(s). Il s’agit d’un livre sur leur parentalité en tant qu’homosexuels et sur la naissance de Valentin né par GPA aux Etats-Unis. Si le couple a dévoilé autant de leur vie privée dans ce livre, c’est pour se montrer totalement transparent sur le long combat qu’ils ont mené avant d’être pères. Mais également pour dénoncer les monstruosités qu’ils ont reçu quand ils le sont devenus : « Parce que moi j’ai lu énormément de messages sur les réseaux sociaux, notamment à la naissance de Valentin, des choses dégueulasses : ‘ah oui de toute façon, votre enfant vous l’avez acheté sur Internet’, ‘c’est comme Amazon, s’il ne vous plait pas vous le renvoyez’. Dans une interview pour Ciné Télé, ce jeudi 14 octobre, Christophe Beaugrand a affirmé avoir « voulu expliquer au mieux ce que nous avons vécu pour faire tomber les clichés, les stéréotypes, répondre aux critiques sans enjoliver pour autant la réalité : c’est une procédure longue qui a un coût, il ne faut pas avoir peur de parler d’argent mais c’est aussi une belle histoire d’amour. »

Crédits photos : SCREENSHOTS

Autour de

Source: Lire L’Article Complet