VIDEO – « C’est un drame » : le Pr Christian Bréchot sévère avec les non-vaccinés

Alors que l’épidémie progresse dans les hôpitaux, les personnes contaminées par le variant Delta du Covid-19 sont surtout des jeunes non-vaccinés, d’après le Pr Christian Bréchot, interrogé sur Franceinfo ce mardi 3 août.

Après plusieurs semaines de décrue, l’épidémie de Covid-19 a repris de plus belle dans l’Hexagone et dans les Outremers. En cause : la propagation rapide du variant Delta, plus contagieux. Alors que la vaccination se poursuit, de nombreux manifestants ont défilé en France contre l’extension du pass sanitaire, contraignant d’une certaine manière les Français à se faire vacciner. D’après les constatations de plusieurs chefs de services hospitaliers, l’essentiel des cas de Covid-19 proviennent de personnes non vaccinées. “Il faut se rappeler que l’épidémie de Delta est une épidémie de gens non vaccinés, c’est ça le drame, parce qu’on a un vaccin efficace”, a confirmé le Pr Christian Bréchot, ex-directeur général de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), interrogé par Franceinfo ce mardi 3 août.

Pour le Pr Christian Bréchot, la reprise de l’épidémie ne remet “absolument pas en cause” l’efficacité des vaccins autorisés en France contre le Covid-19. “Le problème de fond, c’est que malheureusement, 85 à 90% des personnes hospitalisées sont des personnes qui n’avaient pas été vaccinées, souvent jeunes, contrairement à ce qu’on entend”, a-t-il ajouté, tout en affirmant que la vaccination doit permettre d’éviter de nouvelles mesures contraignantes. Pour rappel, de nombreux départements ont rétabli l’obligation du port du masque en extérieur et le confinement a fait son grand retour en Martinique et à La Réunion.

Emmanuel Macron joue la carte “décontractée” sur Instagram

Pour convaincre les réticents à se faire vacciner, Emmanuel Macron a employé les grands moyens. En vacances au fort de Brégançon, le chef de l’État a entrepris une opération de communication sur Instagram, TikTok et Snapchat. Le but : répondre lui-même aux questions des Français sur la vaccination anti-Covid. Une initiative à destination des plus jeunes, dans laquelle le président joue la carte “décontractée”, en polo ou t-shirt. Et ce n’est pas du goût de tous. Pour le Pr Philippe Juvin, candidat à la présidentielle de 2022, le locataire de l’Élysée n’a pas à se positionner en “président épidémiologiste”. “Il y a des médecins, des scientifiques, le président du Conseil scientifique. Ce sont des gens qui connaissent les choses, c’est à eux d’informer”, a estimé le chef des urgences de l’Hôpital européen Georges Pompidou, au micro de RTL.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Franceinfo

Autour de

Source: Lire L’Article Complet