VIDÉO – « C’est dommage » : Valérie Trierweiler agacée par les remarques sexistes sur Brigitte Macron

Interrogée dans le documentaire Élysée : neuf femmes aux marches du palais, rediffusé ce vendredi 5 février sur LCP, Valérie Trierweiler a dénoncé les remarques sexistes dont Brigitte Macron est la cible.

A propos de

  1. Brigitte Macron

  2. Valérie Trierweiler

Elle ne connaît que trop bien la pression à laquelle l’épouse ou la compagne du président de la République est soumise. C’est donc sans surprise que, dans le documentaire Élysée : neuf femmes aux marches du palais récemment rediffusé sur LCP, Valérie Trierweiler prend position contre les remarques sexistes ciblant Brigitte Macron. “Je trouve ça très dommage”, dit-elle, “une Première dame, on lui demande de se taire. On lui demande d’être belle et rien d’autre. On ne commente que les tenues de Brigitte Macron et rien d’autre.” De son côté, l’épouse d’Emmanuel Macron suit ces directives et ne dit mot. Un silence assourdissant devenu bouclier.

Déjà ciblée par des injures en lien avec son apparence et son âge, l’enseignante de 67 ans ne s’expose que rarement et avec prudence. “On ne sait pas ce qu’elle fait. Elle est extrêmement prudente parce qu’elle a compris que la marge de manœuvre était très étroite”, poursuit Valérie Trierweiler. “Il n’y a qu’une chose qui intéresse, c’est la longueur de ses jupes, la couleur de sa robe. Et voilà, on ne sait plus ce qu’elle pense.” L’ex-journaliste du magazine Paris Match l’a compris à ses dépens. Lorsque François Hollande, son ex-compagnon, a été élu président de la République, elle a souhaité donner un coup de fouet à l’image traditionnelle de Première dame, habituellement silencieuse et dans l’ombre de son conjoint ou mari. Un vœu de renouveau qui lui a valu de nombreuses critiques.

Une alliée de poids pour son époux

Si elle ne fait pas preuve du même caractère autoritaire que Bernadette Chirac, dont elle a pris la relève à la tête de l’Opération Pièces Jaunes, Brigitte Macron est loin d’être sous-estimée dans les couloirs de l’Élysée. Son mari, Emmanuel Macron, tient à l’approbation de cette “grande muette.” Et pour cause, aux yeux de Jean-Paul Delevoye, la Première dame “a fait éclore” les talents du chef de l’État. Outre son rôle de premier soutien du locataire du 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, elle multiplie les initiatives auprès des plus démunis. Malgré les moqueries, injures et insultes dont elle est la cible privilégiée, Brigitte Macron éprouve un besoin dévorant d’être utile aux Français.

Crédits photos : Capture LCP

Source: Lire L’Article Complet