VIDEO – Affaire Gérard Louvin : les nouvelles révélations glaçantes de son neveu

Jeudi 27 mai, “Complément d’enquête” évoquait l’affaire Gérard Louvin et Daniel Moyne, accusés de viols et de complicité de viols sur mineur. Olivier, neveu du producteur, a donné de nouveaux détails glaçants.

A propos de


  1. Gérard Louvin


  2. Daniel Moyne

C’est l’affaire Duhamel qui l’a poussé à parler. Six mois après sa plainte pour viols sur mineur et complicité de viols, Olivier Agredano, neveu de Gérard Louvin, a répété ses accusations envers ce dernier et son mari, Daniel Moyne. Dans Complément d’enquête diffusé jeudi 27 mai sur France 2, il revient sur la première agression subie dans l’ancien appartement de son oncle, lorsqu’il avait 11 ans.

Je vais me coucher et Daniel vient, un peu comme un père vient border son enfant, se souvient-il. Et il se pose avec moi. Pour moi, tout est normal. On est bien d’accord. Là, il fait quelque chose dont je n’ai pas l’habitude qu’un parent me fasse. Il va me faire des caresses, me détendre. Il dirigeait ma main vers son sexe, mon visage vers son sexe… Et je le faisais, parce que c’était des hommes de confiance…”, explique le fils aîné de la soeur de Gérard Louvin, qui a coupé les ponts avec son frère suite aux accusations.

Son oncle, qu’il accuse de complicité, était alors dans la pièce à côté et savait ce qu’il se passait avec Daniel Moyne selon son récit. L’époux du producteur, toujours présumé innocent comme Gérard Louvin, avait évoqué devant les enquêteurs des relations consenties avec son accusateur, qui avait toutefois plus de 15 ans selon lui.

Un ami d’enfance dénonce aussi des agressions

Autre traumatisme raconté par Olivier : après quelques week-ends passés dans l’appartement, on lui aurait demandé d’inviter un jeune ami. Appelé “Thomas” dans Complément d’enquête, le garçon viendra passer de nombreuses vacances avec le couple Louvin-Moyne, notamment à Saint-Tropez. “Je suis un rabatteur… à 12 ans…, se souvient Olivier, encore bouleversé. Il faut que je ramène un copain garçon, qui deviendra l’objet de mon oncle. Puisque mon oncle ne me touchera jamais“.

Entendu en 2014, dans le cadre d’une enquête finalement classée sans suite pour cause de prescription, l’ami d’enfance confirme avoir été abusé par le couple lorsqu’il était mineur mais ne portera jamais plainte. “J’avais malgré tout envie d’y aller parce qu’il y avait ce côté showbiz qui était attirant. J’étais jeune et naïf, confie-t-il. Je me sens coupable parce qu’il n’y a jamais eu de violence. J’ai l’impression d’avoir été d’accord avec tout ça et que ça fait 25 ans que je couvre deux pédophiles“. La justice avait à l’époque été alertée par une lettre anonyme dénonçant des abus sexuels subis par le fils adoptif de Gérard Louvin.

Gérard Louvin se défend

Visés par des plaintes de quatre autres hommes depuis les révélations d’Olivier, Gérard Louvin et Daniel Moyne nient tous les faits reprochés. Le producteur s’est défendu en accusant sa soeur de vouloir lui nuire et a contre-attaqué en dénonçant un chantage financier de la part de son neveu. “Je vis une horreur, je ne comprends pas ce qui m’arrive…”, avait confié à Nice-Matin celui qui a reçu le soutien de Kévin, son fils adoptif.

Crédits photos : Capture France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet