“Une blessure narcissique” : Jean-Jacques Bourdin, cette période qu’il a très mal vécue

Limogé le 17 juin dernier des antennes de BFMTV et RMC, Jean-Jacques Bourdin a fait l’objet d’un portrait inédit dans le podcast du Parisien « Jean-Jacques Bourdin : la chute de l’intervieweur star de BFMTV et RMC ». Diffusé le 27 juin sur le site du quotidien, l’épisode revient notamment sur un événement que le journaliste n’aurait pas digéré.

A propos de


  1. Jean-Jacques Bourdin


  2. Apolline de Malherbe


  3. Anne Nivat

Il était l’une des plus grandes stars du journalisme politique hexagonal. Après de longs mois d’attente, Jean-Jacques Bourdin a été remercié par le groupe Altice Media, qui lui a annoncé vendredi 17 juin, son retrait définitif des antennes de BFMTV et RMC. Si le journaliste s’est dit soulagé sur Twitter, « heureux d’être libéré », cette nouvelle a mis fin à plus de 20 ans d’interviews politiques sur RMC. Un échec professionnel qui n’est pas le premier accroc dans la carrière du compagnon d’Anne Nivat. En 2000, Jean-Jacques Bourdin quittait subitement RTL à la suite d’un différend avec la direction, après 24 ans de collaboration. Une blessure à l’égo évoquée par nos confrères du Parisien le 27 juin dernier, dans le podcast « Jean-Jacques Bourdin : la chute de l’intervieweur star de BFMTV et RMC ».

Après un passage par le service des sports rue Bayard, Jean-Jacques Bourdin devient, dans les années 1980 et 1990, l’un des présentateurs des journaux de la station. Mais après avoir animé sa propre émission interactive, Les auditeurs ont la parole, l’animateur « n’est plus dans les petits papiers de la direction de RTL », indiquent les journalistes du Parisien. En vue de « rajeunir l’antenne », Jean-Jacques Bourdin, « trop vieux » et « ingérable » est alors « poussé vers la sortie ». Une véritable « souffrance » pour le journaliste, qui claque la porte et se retrouve au chômage durant huit mois. Cette « blessure narcissique » lui fait envisager une reconversion. À l’époque, le quinquagénaire a projeté de se consacrer à sa passion pour le sport. Heureusement pour lui, en 2001, Alain Weill, le nouveau président de RMC le sollicite afin de renforcer l’antenne. Avec son émission Bourdin and co et notamment son interview politique quotidienne, l’animateur deviendra la voix des matinales de la radio généraliste.

>> PHOTOS – Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat : l’évolution physique de leur couple

Jean-Jacques Bourdin remplacé par Apolline de Malherbe

Une histoire qui aura pris fin avec fracas. En janvier dernier, l’animateur – pris à parti par Valérie Pécresse en plein direct lors de son émission “La France dans les yeux » avait été écarté des ondes à la suite du dépôt d’une première plainte à son encontre. Son ex-consœur, la journaliste Fanny Agostini, l’accusait d’avoir tenté de l’embrasser de force dans une piscine, lors d’un déplacement professionnel en 2013. Une seconde plainte, déposée le mois suivant par une victime présumée qu’il aurait agressée dans les années 1980, aura raison de son parcours sur les chaînes d’information en continu. Malgré le classement sans suite des deux plaintes pour prescription des faits, – qu’il a fermement contestées – Jean-Jacques Bourdin demeure à l’écart.

Pour justifier le renvoi de sa star, Altice Media a affirmé vouloir « entrer dans une ère nouvelle », comme l’a confirmé Hervé Beroud, le directeur général délégué du groupe, dans un entretien accordé au Figaro le 27 juin dernier. La remplaçante de Jean-Jacques Bourdin était donc toute trouvée, puisqu’il s’agit d’Apolline de Malherbe, la consœur et suppléante de l’animateur depuis son retrait de l’antenne. Celle qui anime L’interview – anciennement Bourdin Direct -, doit également sa mise en avant à une volonté de « féminiser » l’image du média. Comme le précise Télé-Loisirs, l’arrivée d’Estelle Denis à la tête d’une nouvelle émission est également prévue à la rentrée prochaine.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : ALAIN GUIZARD / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet