« Un gros merdier » : le prince Andrew met Elizabeth II dans l’embarras

Accusé d’agressions sexuelles, le prince Andrew est resté muet. D’après des experts de la Couronne, il aurait déclenché “un gros merdier” au sein de la famille royale britannique.

Rien ne va plus du côté de la famille royale d’Angleterre. Entre les déclarations chocs du couple Sussex, l’arrivée imminente des mémoires du prince Harry et les accusations liées au prince Andrew, la Couronne enchaîne les scandales. Le 9 août dernier, le fils cadet de la reine d’Angleterre a été accusé d’agression sexuelle par Virginia Giuffre. Elle accuse officiellement le troisième enfant d’Elizabeth II de l’avoir agressée sexuellement à plusieurs reprises au début des années 2000, alors qu’elle était mineure. D’après plusieurs experts royaux, qui se sont confiés au Sun, ce vendredi 13 août, le prince Andrew a déclenché “un gros merdier” qui n’est pas près de prendre fin.

Pour le moment, le duc d’York n’a fait aucun commentaire sur ces accusations. Une stratégie qui intrigue du côté de nombreux spécialistes de la monarchie britannique. “Personne en dehors de l’équipe immédiate d’Andrew n’a la moindre idée de ce qui se passe, il y a un silence absolu. C’est peut-être légalement correct, mais pour le monde extérieur, c’est désastreux, au-delà de la parodie“, explique l’un d’entre eux. Mais aujourd’hui, des sources royales remettent en question les tactiques de l’équipe juridique du prince Andrew, craignant que l’apparent “silence” de l’intéressé n’aggrave sa situation. Il y a de sérieuses questions au sein de la famille royale au sujet de la stratégie juridique du duc, confie la source en question. Une situation dommageable pour la reine et les autres membres de la famille royale qui mettraient la pression au prince Andrew pour qu’il s’exprime enfin.

Une facture salée

Parti rejoindre sa mère à Balmoral, le père d’Eugenie et de Beatrice pourrait faire face à une facture de 14 millions de livres sterling en dommages et intérêts à la présumée victime, Virginia Giuffre, s’il venait à perdre son procès. La très attendue réponse du prince Andrew sera décisive sur son avenir.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet