« Un côté premier de la classe » : Emmanuel Macron a les oreilles qui sifflent…

Dans son dernier ouvrage intitulé Manifs et Chuchotements, Jean-Claude Mailly s’est exprimé sur Emmanuel Macron. L’ancien secrétaire général de Force Ouvrière a comparé le président de la République à un “premier de la classe”.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

En avril 2018, Jean-Claude Mailly quittait sa fonction de secrétaire général de Force Ouvrière qu’il occupait depuis 14 ans. Un poste qui lui a permis de côtoyer quatre présidents de la République : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron. D’après les informations de Paris Match, dans son ouvrage intitulé Manifs et Chuchotements à paraître le 5 mai prochain, Jean-Claude Mailly met en garde la population sur les “dangers de la démocratie que constitue un affaissement de la négociation et de la concertation”. L’homme de 68 ans y dresse ensuite un portrait plutôt cinglant du chef de l’État. Selon lui, Emmanuel Macron a un côté ‘premier de la classe’ qui se sent au-dessus des autres”, et donne “le sentiment très net d’un manque d’empathie”.

D’après Jean-Claude Mailly, l’époux de Brigitte Macron “a cru qu’il pouvait tout faire en court-circuitant les interlocuteurs sociaux”, ce qui prouve “une méconnaissance du social, un manque d’expérience et une difficulté à bien s’entourer“. Un fait qui aurait porté préjudice à Emmanuel Macron, qui s’est ainsi retrouvé confronté aux gilets jaunes.

Nicolas Bedos au sujet d’Emmanuel Macron

Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron est visé par ce type de comparaison. Au mois de mars dernier, Nicolas Bedos s’est également exprimé sur le président de la République. De son côté, le célèbre réalisateur s’est insurgé au sujet des mesures imposées en période de crise sanitaire. Il avait ensuite comparé le chef de l’État à un “premier de la classe” dans un monde de “cancres libertaires”.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet