« Un argument de feignasse » : Marine Le Pen boxe Christophe Castaner sans ménagement

Invitée sur les ondes d’Europe 1 ce mardi 2 mars, Marine Le Pen a réagi aux récents propos de Christophe Castaner, la qualifiant “d’ennemie de la République”.

A propos de

  1. Marine Le Pen

  2. Christophe Castaner

Marine Le Pen, par son discours de stigmatisation permanente, d’affaiblissement de nos valeurs, est une ennemie de la République”, avait déclaré Christophe Castaner dans les colonnes du Parisien dimanche 14 février dernier. Un discours qui n’a pas ravi Marine Le Pen, qui, de son côté, a profité d’une interview accordée à la matinale d’Europe 1 pour répondre à l’homme politique. “J’aimerais bien qu’il exprime des arguments” a-t-elle commencé, “Je crois que c’est un argument de feignasse, voilà je le dis gentiment mais fermement“.

Marine Le Pen, qui a aussi été qualifiée de “molle” par Gérald Darmanin, a ensuite demandé à l’ancien ministre de l’Intérieur “qu’il travaille” et “qu’il oppose des idées”. La présidente du Rassemblement national demande des précisions sur son positionnement. “J’aimerais qu’ils nous expliquent en quoi les nôtres sont négatives parce que bien souvent ils finissent par y adhérer plusieurs mois ou plusieurs années après“, a-t-elle assuré, avant de poursuivre : “Qu’ils arrêtent cette chasse aux sorcières, qui consiste à dire que nous serions des ennemis“.

Marine Le Pen, candidate à la présidentielle de 2022

Marine Le Pen se prépare d’ores et déjà pour les élections présidentielles de 2022. Toujours sur les ondes de Europe 1, la femme politique a déclaré ne pas croire en une potentielle candidature à la présidentielle du polémiste Eric Zemmour. “Rien de m’inquiète“, a-t-elle affirmé. “Il faut que tous ensemble, nous nous mettions à travailler, à s’écouter pour avancer vers encore une fois, un projet pour la France” a insisté la fille de Jean-Marie Le Pen.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet