« Tu fais crever les autres ! » : Bernard Tapie atomise les réfractaires aux vaccins

Bernard Tapie était l’invité de Gilles Bouleau ce 26 avril soir dans le journal de 20h de TF1. L’ex-homme d’affaires a taclé les personnes qui refusent de se faire vacciner contre le coronavirus.

A propos de


  1. Bernard Tapie

En direct du plateau de 20h de TF1 ce lundi 26 avril, Bernard Tapie a poussé un coup de gueule contre ceux qui ne veulent pas se faire vacciner contre le coronavirus. “Si tu te vaccines pas et que tu en crèves, c’est toi qui l’a choisi. Mais là, tu fais crever les autres,” estime Bernard Tapie. Et d’ajouter : “Tant qu’on n’aura pas un nombre de vaccinés qui permettra d’enrayer la pandémie, on fera mourir les autres. Ce n’est pas qu’un combat pour soit, c’est un combat d’équipe, merde.” Et de conclure : “Il faut absolument se faire vacciner, je vous assure.

Le père de Stéphane Tapie, qui a récemment été tabassé et cambriolé, se bat toujours contre un double cancer et sera sur le banc des accusés le 10 mai, pour le procès en appel dans le cadre de l’affaire de l’arbitrage controversé du Crédit Lyonnais. Il y comparaît pour escroquerie et détournement de fonds publics, et risque cinq ans de prison ferme.

Une agression qui laisse des traces

L’ancien patron de l’OM reste marqué par l’agression qu’il a subie en pleine nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril. Son épouse Dominique et lui ont été violentés à leur domicile de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Cette nuit-là, quatre hommes cagoulés ont pénétré leur domicile par une fenêtre, ont frappé puis ligoté le couple avant de fuir avec des montres, bijoux et téléphones. Dominique Tapie a vécu un calvaire de quarante-cinq minutes d’une extrême brutalité. “Elle a été traînée par les cheveux de pièce en pièce, car les cambrioleurs voulaient qu’elle leur dise où était le coffre” racontait Bernard Tapie au Point. “Ils l’ont rouée de coups pendant près d’une heure. La pauvre, elle en a perdu le sommeil, elle va être obligée d’avoir recours à des traitements psychologiques et ça, je le vis très mal“. Les agresseurs courent toujours, comme il l’a confié sur TF1.

Crédits photos : Capture écran TF1

Autour de

Source: Lire L’Article Complet